Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La ponctuation
Les signes de ponctuation > Virgule



Virgule et apposition

 

Le terme apposition n’est pas compris de la même façon d’un grammairien à l’autre et il peut par conséquent prêter à confusion. Précisons donc qu’il est question ici de toute construction détachée appositive, qu’il s’agisse d’un nom ou groupe nominal, d’un adjectif ou groupe adjectival (y compris les adjectifs verbaux), d’un groupe prépositionnel ou d’une proposition relative. L’élément en apposition, quelle que soit sa nature grammaticale, n’est pas essentiel; on peut donc le supprimer ou le déplacer (sauf lorsqu’il s’agit d’une proposition relative). L’apposition apporte une explication ou une précision sur le nom auquel elle est apposée.

 

Tout élément mis en apposition est détaché du reste de la phrase au moyen d’une virgule double, qui souligne ainsi son caractère accessoire. À l’oral, l’apposition est caractérisée par une légère pause avant et après, et par une baisse de l’intonation.

 

Exemples :

 

- C’est le Dr Toutant, un chirurgien de renommée internationale, qui a opéré Claude. (groupe nominal en apposition)

- Le ministre de l’environnement, M. Jean Levert, a donné une conférence de presse. (groupe nominal en apposition)

- Ce petit village suisse, niché au cœur des montagnes, est un véritable paradis pour les skieurs. (groupe adjectival en apposition; on parle alors aussi d’épithète détachée)

- Son patron, de mauvaise humeur ce jour-là, ne toléra pas un retard de dix minutes. (groupe prépositionnel en apposition)

- Ton rosier, qui est infesté de pucerons, risque de mourir s’il n’est pas traité. (proposition relative en apposition; on parle alors de relative explicative)

 

Bien sûr, lorsque l’apposition est placée en début ou en fin de phrase, l’une des deux virgules disparaît au profit de la majuscule ou de la ponctuation finale.

 

Exemples :

 

- Claude a été opéré par le Dr Toutant, un chirurgien de renommée internationale. (La deuxième virgule est remplacée par le point final.)

- Niché au cœur des montagnes, ce petit village suisse est un véritable paradis pour les skieurs. (La première virgule est remplacée par la majuscule initiale.)

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles