Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Autres questions de vocabulaire



Au maximum ou au minimum

 

La locution au maximum signifie « au plus haut degré, au plus haut point » ou « tout au plus ».

 

Exemples :

 

- Lorsqu'il s'est présenté au micro, sa nervosité était au maximum.

- Renée devra s'investir au maximum si elle veut bien réussir.

- Les nouvelles soumises au concours doivent compter dix à douze pages, treize au maximum.

 

 

La locution au minimum, elle, signifie « au plus bas degré » ou « au moins ».

 

Exemples :

 

- À la veille de ses vacances, sa motivation et sa concentration étaient au minimum.

- Philippe essayait de ne s'inquiéter qu'au minimum, mais il n'y arrivait pas.

- Il y avait au minimum 300 personnes présentes.

 

 

Même si ces deux locutions sont opposées par le sens, on peut se demander laquelle des deux convient le mieux après un verbe exprimant une idée de diminution (comme diminuer, réduire, etc.). Certains auteurs recommandent d'éviter la locution au maximum et de privilégier au minimum dans ce contexte; mais d'autres, au contraire, soutiennent que la locution au maximum est plus logique et plus claire. En fait, la locution au maximum met l'accent sur l'action (donc sur la diminution), alors que la locution au minimum met l'accent sur le résultat de cette action. Les deux locutions sont donc correctes lorsqu'il y a une idée de diminution. Dans la langue soignée, cependant, il vaut peut-être mieux employer au minimum.

 

Exemples :

 

- S'il retourne aux études, Xavier devra diminuer ses dépenses au maximum. (accent mis sur l'action de diminuer)

- Marlène a restreint sa consommation d'alcool au minimum depuis quelques semaines. (accent mis sur le résultat de la restriction)

- De cette façon, les possibilités d'échec seront réduites au minimum. (langue soignée)

 

 

Par ailleurs, le nom minimum peut être qualifié de strict. On utilise la locution au strict minimum dans les formulations suivantes : réduire au strict minimum, se limiter au strict minimum, se borner au strict minimum. Même si strict minimum a dans ces cas le sens de « limite inférieure d’une quantité, réduction à sa valeur la plus faible » et qu’il a comme synonyme… minimum, ces formulations sont acceptées comme intensives.

 

Exemples :

 

- Dans leurs réponses, ils se sont bornés au strict minimum.

- Vu le prix demandé, on a réduit au strict minimum le nombre d’inscriptions.

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l'article Maximal ou maximum, qui traite de l'hésitation entre ces deux formes d'adjectif, et l'article Maximum et minimum, qui porte sur le pluriel de ces noms. Vous pouvez également consulter l’article Au grand maximum. Cette dernière formulation intensive est, elle, souvent considérée comme pléonastique, contrairement à au strict minimum.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles