Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
L'adjectif > Cas particuliers d'accord de l'adjectif



Moindre

 

L’adjectif comparatif moindre signifie « plus petit », « plus faible ». Il est dit comparatif parce qu’il sert à établir une comparaison entre une chose et une ou plusieurs autres. Puisqu’il s’agit d’un adjectif, moindre s’accorde avec le nom qu’il qualifie.

 

Exemples :

 

- Pour moi, cet événement est de moindre importance. (moindre est féminin singulier puisqu’il qualifie importance)

- Durant tout son voyage, Isabelle a réussi à se loger et à se nourrir à moindres frais. (moindre est masculin pluriel puisqu’il qualifie frais)

 

 

Précédé de l’article défini, moindre devient superlatif et signifie « le plus petit », « le moins important ». Dans ce cas aussi, il s’accorde avec le nom qu’il qualifie.

 

Exemples :

 

- Les moindres soucis le font pleurer. (moindre est masculin pluriel puisqu’il qualifie soucis)

- Robert n’a plus le moindre intérêt pour elle. (moindre est masculin singulier puisqu’il qualifie intérêt)

 

 

Par ailleurs, on doit noter que moindre ne s’emploie plus guère en parlant d’objets ou de personnes; on lui préfère alors les expressions plus petit et le plus petit.

 

Exemples :

 

- Votre voiture est plus petite que la mienne. (et non : Votre voiture est moindre que la mienne)

- On dit que la musaraigne serait le plus petit mammifère du monde. (et non : le moindre mammifère)

 

 

Pour en savoir davantage sur l’emploi de moindre, vous pouvez consulter l’article Le moindre petit.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles