Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Impropriétés



Dispenser

 

Le verbe dispenser vient du mot latin dispensare, qui signifiait « partager, administrer, régler ». On l'emploie aujourd'hui notamment au sens de « distribuer, accorder, donner largement », avec une idée d'abondance, de générosité. Dans ce sens, le verbe peut avoir comme sujet une personne, une autorité ou une puissance supérieure.

 

Exemples :

 

- Cette femme a dispensé des soins aux plus démunis tout au long de sa vie.

- Il est reconnu que cette université dispense un enseignement de qualité.

- Elle allait de groupe en groupe, dispensant conseils et encouragements.

- Luce est une personne qui ne dispense que du bonheur partout où elle va.

- Ce soir-là, la lune a dispensé une telle lumière que nous avons pu faire du ski de soirée.

 

Comme ce sens du verbe dispenser est associé à l'idée de largesse et de profusion, il serait inexact de l'employer dans des expressions telles que dispenser un cours, dispenser un service, dispenser un programme, dispenser des rencontres. Dans le but d'éviter ces emplois critiqués, on remplacera le verbe dispenser par d'autres verbes plus appropriés selon le contexte.

 

Exemples :

 

- Ce CLSC offrira (ou donnera) des cours prénataux au mois de septembre. (et non : dispensera des cours prénataux)

- La Ville assurera (ou offrira) un service de navette pour tous les citoyens qui désireront assister au festival sans s'y rendre en voiture. (et non : dispensera un service de navette)

- L'université offrira (ou présentera) un nouveau programme d'études combinant les arts et les sciences. (et non : dispensera un nouveau programme d'études)

- Ce conférencier anime (ou organise) régulièrement des rencontres portant sur différentes techniques de gestion du stress. (et non : dispense régulièrement des rencontres)

- Ce pharmacien n’a plus le droit de délivrer des médicaments depuis qu’il s’est fait prendre... (et non : dispenser des médicaments)

 

 

Par ailleurs, le verbe dispenser peut également signifier « exempter quelqu'un d'une obligation, lui permettre de ne pas faire quelque chose ». Dans ce sens, le verbe se construit avec la préposition de. Il peut aussi être employé par euphémisme pour demander l'autorisation de ne pas faire quelque chose ou pour demander à quelqu'un de ne pas dire ou faire une chose. Enfin, lorsqu'il est employé à la forme pronominale, il a le sens de « se permettre de ne pas se soumettre à une obligation ».

 

Exemples :

 

- Il a été dispensé d'assister à ce cours d'éducation physique pour des raisons médicales.

- Le propriétaire de la discothèque nous a dispensés de payer les frais d'entrée habituels.

Dispensez-moi de vos blagues sur le genre féminin.

- Je vous dispense de dire d'autres moqueries à mon sujet.

- Luc doit se dispenser de travailler en raison de sérieux maux de dos.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles