Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La ponctuation
Les signes de ponctuation > Virgule



Virgule et apostrophe

 

L’apostrophe représente une ou des personnes que l’on interpelle ou à qui l'on s'adresse. Les mots mis en apostrophe, noms ou pronoms, sont considérés par certains comme des « termes libres », des mots « hors phrase » puisqu’ils n’appartiennent pas syntaxiquement à la phrase à laquelle ils sont ajoutés. D'où l'emploi de la virgule pour marquer cette insertion.

 

Les mots en apostrophe peuvent figurer au début, au centre ou à la fin de la phrase et ils sont généralement accompagnés d'une ou de deux virgules; ils sont suivis d’une virgule lorsqu’ils débutent un énoncé, isolés entre deux virgules lorsqu’ils sont au centre de la phrase et précédés d’une virgule lorsqu’ils terminent celle-ci.

 

Exemples :

 

Citoyens et citoyennes, venez voter en grand nombre!

- Vous là-bas, dégagez la rue.

- Si tu savais, pauvre toi, ce qui t'attend.

- Veuillez agréer, Madame, l'expression de mes sentiments distingués.

- Attends-moi, Marcel!

- Tu t'en fais pour rien, cher frère!

 

 

On rencontre parfois l’introducteur ô dans une apostrophe, principalement dans la langue littéraire. Dans les cas où ô introduit une exclamation, on place le point d’exclamation à la fin de la phrase dans laquelle il figure, et non immédiatement après celui-ci.

 

Exemples :

 

- Pardonne-moi, Ô Maître, de t’avoir trahi ainsi.

Ô Catherine, comme vous êtes belle dans cette robe! (et non Ô Catherine! comme vous êtes belle dans cette robe.)

 

 

Dans certains contextes, la virgule est le seul signe qui permet d'interpréter correctement la phrase. Elle permet par exemple de distinguer le nom mis en apostrophe du complément direct.

 

Exemples :

 

- Vous voyez, Pierre? (Pierre est un nom mis en apostrophe)

- Vous voyez Pierre? (Pierre est le complément direct du verbe voir)



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles