Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Exprès et express

 

Les adjectifs exprès et express sont proches par leur prononciation et leur orthographe, mais ils ne signifient pas la même chose.

 

D’abord, notons qu’il existe deux adjectifs exprès de sens différent, l’un qui fait expresse au féminin et l’autre invariable, ainsi que deux adjectifs express de sens différent, tous deux invariables.

 

L’adjectif exprès, expresse au féminin, signifie « nettement exprimé, formel, explicite ». Il est souvent utilisé en droit, pour parler d’une loi, d’un ordre par exemple, ou dans des expressions comme à la demande expresse, à la condition expresse. On prononce le s final d’exprès.

 

Exemples :

 

- Elle a tenu à nous rappeler quelques conditions expresses du contrat.

- Nous devons considérer toute demande du directeur comme un ordre exprès.

- Le texte a été modifié à la demande expresse de l’auteur.

- Défense expresse de fumer à l'intérieur de cet édifice.

 

 

L'adjectif exprès peut également signifier « remis ou à remettre sans délai ou par livraison spéciale au destinataire ». Cet adjectif exprès est invariable. Il s'emploie dans des expressions comme lettre exprès, colis exprès, ainsi que dans la mention Exprès ou Par exprès (en majuscules) utilisée dans la correspondance. Dans ce sens, exprès peut aussi être employé comme substantif, pour désigner un envoi portant la mention Exprès. (Le nom exprès désignait autrefois l’agent de services postaux chargé de porter un envoi à son destinataire.) Dans tous ces emplois, le s final d’exprès se prononce.

 

Exemples :

 

- Philippe a reçu deux lettres exprès cette semaine.

- Vous voulez bien envoyer ce colis par exprès?

- Cet envoi, c'est un exprès.

 

 

L'adjectif invariable express, quant à lui, qualifie ce qui assure un déplacement rapide; en parlant d’un train, il peut s’employer aussi comme substantif. Par extension, express peut aussi qualifier ce qui s'accomplit très vite.

 

Exemples :

 

- Ce type de véhicule ne peut rouler sur les voies express.

- On a présenté un projet de train express pour la région. (ou, comme substantif : On a présenté un projet d'express pour la région.)

- Il faut prendre l’express de 20 h 15. (substantif)

- Yvan nous a concocté un dîner express.

- Françoise a composé une autre de ses chansons express.

- Le maire doit effectuer une mission express à Paris.

 

 

L’adjectif invariable express peut enfin qualifier (ou désigner, lorsqu'il est employé comme substantif) un café obtenu par le passage de la vapeur d'eau sous pression à travers le café finement moulu; ce sens de l'adjectif express vient du mot italien espresso. On dit d’ailleurs aussi, dans le même sens, un café expresso, un expresso, un café espresso, un espresso.

 

Exemples :

 

- Je prendrais deux cafés express bien serrés, s'il vous plaît. (ou : deux cafés expresso)

- L’express allongé accompagne très bien ce gâteau. (ou : l’expresso allongé)

- Il boit un express au comptoir. (ou : un expresso)

 

 

Il existe aussi l'adverbe exprès, de prononciation et de sens différents. Pour en savoir davantage sur cet adverbe, vous pouvez consulter l'article Exprès. Pour en savoir davantage sur l'emploi de l'adjectif exprès dans la correspondance, vous pouvez consulter l'article Nature de l’envoi et mode d’acheminement de la section Adressage ou l’article Mode d'acheminement de la section Lettre.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles