Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La ponctuation
Les signes de ponctuation > Autres signes graphiques



Chevrons

 

Le chevron, qu'on appelle aussi parfois crochet en chevron ou crochet oblique, est l'ancêtre du guillemet; c'est ce signe qu'on employait autrefois pour indiquer une citation. Le chevron est représenté par la lettre majuscule grecque lambda (Λ) en position couchée (< ou >). On a d'ailleurs déjà appelé ce signe antilambda.

 

On emploie les chevrons pour encadrer les mots que l'auteur avait supprimés de son manuscrit (lorsqu'on utilise ces signes à cet effet, on les appelle aussi crochets de restitution). Pour ce faire, certains éditeurs préfèrent employer les crochets; cependant, si on opte pour ce signe, il faut expliquer qu'il s'agit d'un mot qui avait été supprimé par l'auteur, et non d'un ajout de l'éditeur, puisqu'on emploie généralement les crochets pour encadrer les commentaires et les modifications apportées par l'éditeur. C'est donc plus simple, voire plus clair, d'employer les chevrons pour signifier que l'auteur a supprimé un ou plusieurs mots. Le chevron ouvrant est alors suivi d'un espacement et le chevron fermant est précédé d'un espacement.

 

Exemple :

 

- Son père s'est < finalement > rendu sur place.

 

 

On peut employer le chevron simple pour indiquer qu'une forme en a donné une autre (on emploie alors le chevron fermant, >) ou qu'une forme vient d'une autre (on emploie alors le chevron ouvrant, <). On peut donc employer ce signe pour définir la relation entre un mot français et son étymon latin, par exemple.

 

Exemple :

 

- amare > aimer

- aimer < amare

 

 

On peut finalement employer le chevron simple fermant > (ou le chevron double fermant >>, tout comme la barre oblique et le deux-points) dans un fil d’Ariane, c’est-à-dire dans une suite de liens hiérarchiques dont chacun représente une subdivision de la carte d’un site Web. Sa forme de pointe de flèche indique une direction.

 

Exemple :

 

- Sur le site Web de l’Office québécois de la langue française, vous trouverez l’information demandée dans le menu du haut > Ressources > Testez vos connaissances > Texte à trous.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles