Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La ponctuation
Les signes de ponctuation > Tiret



Tiret : emplois divers

 

Dans les index, les tables des matières et les articles des dictionnaires, on emploie parfois le tiret pour remplacer un mot ou un groupe de mots qu'on veut éviter de répéter.

 

Exemples :

 

Adjectif, p. 234

    Accord de l', p. 237

 

TERMINOLOGIE, n. f.

Étude systémique de la dénomination des notions appartenant à des domaines spécialisés de l'expérience humaine et considérées dans leur fonctionnement social. La s'intéresse à la structure, au développement, à la diffusion, à l'usage et à la gestion des données terminologiques.

 

 

Le tiret peut également indiquer la nullité, dans un tableau, une facture, un catalogue, etc. Notons que, dans l’usage nord-américain, le tiret indique la nullité, et le guillemet fermant (parfois double apostrophe) indique la répétition, alors que, dans l’usage français, c’est l’inverse. Il en résulte parfois une certaine ambiguïté. Pour indiquer la nullité, on peut préférer le zéro ou les mots néant, rien ou non déterminé (n. d.), et, pour la répétition, on peut reproduire les données ou écrire le mot idem.

 

 

Le tiret permet de joindre des éléments comprenant déjà un trait d'union, notamment dans les toponymes surcomposés, c’est-à-dire comprenant déjà un élément composé (avec un ou des traits d’union). Le tiret n’est alors ni précédé ni suivi d’un espacement.

 

Exemples :

 

- Denise visitera la région du SaguenayLac-Saint-Jean cet été. (tiret et non trait d’union entre Saguenay et Lac-Saint-Jean)

- Elle planifie notamment une excursion en mer dans le parc marin du SaguenaySaint-Laurent. (tiret et non trait d’union entre Saguenay et Saint-Laurent)

- C’est dans l’arrondissement de RosemontLa Petite-Patrie qu’habite Bastien. (tiret et non trait d’union entre Rosemont et La Petite-Patrie)

- La GaspésieÎles-de-la-Madeleine est composée de cinq municipalités régionales de comté. (tiret et non trait d’union entre Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine)

 

 

On emploie également le tiret sans espaces entre deux noms composés de points cardinaux et employés de façon adjectivale.

 

Exemple :

 

- Le Saint-Laurent coule dans un axe sud-ouestnord-est.

 

 

Le tiret peut aussi renforcer un autre signe de ponctuation (les parenthèses, la virgule et le point, notamment). Cet emploi du tiret est plutôt rare et on le rencontre surtout dans des textes littéraires.

 

Exemples :

 

- Eugène voulait absolument être le meilleur (c'était évident) mais il n'obtint que le deuxième rang.

- Il y aura des représentations supplémentaires, et elles auront lieu dans une salle plus grande.

 

 

On emploie également le tiret dans d'autres contextes : dans un horaire, il peut lier les dates ou les heures de début et de fin des activités (9 h 21 h); dans les mots croisés, il peut séparer les différentes définitions; et en poésie, on l'emploie parfois pour mettre en valeur le dernier vers d'un poème.

 

 

Finalement, dans un organigramme ou sur une carte professionnelle, il est permis d’utiliser le tiret dans la dénomination d’une unité administrative ou d’un titre de fonction, si le manque de place l’impose. On mettra donc un tiret précédé et suivi d’un espacement entre le générique et le spécifique : Vice-présidence – Recherche et ingénierie. Dans tout autre contexte, par contre, cet emploi du tiret n’est pas recommandé. Pour en savoir davantage à ce sujet, vous pouvez consulter l’article Renseignements relatifs à la carte professionnelle.

 

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles