Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La ponctuation
Les signes de ponctuation > Guillemets



Guillemets et citation

 

L’une des fonctions les plus importantes des guillemets est d’encadrer les citations. Or, le cumul de signes de ponctuation, notamment en fin de citation, peut susciter des hésitations chez le rédacteur. Il faut dire que les ouvrages de référence ne proposent pas tous les mêmes règles à ce sujet : la question est plus complexe qu’il n’y paraît à première vue. Les typographes ont instauré des conventions qui, tout en ayant le mérite de simplifier certains usages, ont le défaut d’en compliquer d’autres et de créer des illogismes. L’important est d’adopter une méthode et de s’y tenir tout au long d’un texte.

 

Commençons par trois principes généraux. D’abord, on commence la citation par un guillemet ouvrant et on la clôt par un guillemet fermant. Ensuite, il faut distinguer la ponctuation appartenant à la citation, qui est incluse à l’intérieur des guillemets, de la ponctuation appartenant à la phrase où figure la citation. Enfin, on doit guillemeter les paroles rapportées telles quelles, contrairement au discours indirect, qui demande des modifications grammaticales et qui ne nécessite pas l’usage des guillemets.

 

Exemples :

 

- Il déclara : « Cet endroit est merveilleux. » (discours direct)

- Il déclara que cet endroit était merveilleux. (discours indirect lié : pas de guillemets)

- Il se mit à protester : « Mes droits sont bafoués! N’y a-t-il donc aucune justice? » (discours direct)

- Il se mit à protester, affirmant que ses droits étaient bafoués et demandant s’il n’y avait aucune justice. (discours indirect lié : pas de guillemets)

- Il se mit à protester : Ses droits étaient bafoués, n’y avait-il donc aucune justice? (discours indirect libre : pas de guillemets)

 

On trouve parfois, dans certains textes littéraires, des discours indirects qui sont encadrés de guillemets. Cette pratique est toutefois rare, les guillemets étant habituellement réservés aux paroles reproduites exactement comme elles ont été prononcées ou écrites. On notera d’ailleurs que, dans une citation guillemetée, tout changement apporté à la phrase originale doit être signalé par des crochets. On recourt à ce procédé pour harmoniser les accords grammaticaux entre la citation et la phrase principale ou encore pour faire des ajouts ou des suppressions.

 

Exemples :

 

- Il a déclaré devant la commission qu’il était « convaincu, en [son] âme et conscience, d’avoir bien agi ».

- « Elle n’a pas osé quitter son emploi à ce moment-là [en mars 2005], vu le travail colossal qu’il restait à effectuer pour clore l’année financière », a expliqué son collègue.

 

 

Citation d’une phrase complète

 

Si la citation est une phrase complète, elle est souvent annoncée par un deux-points et elle commence par une majuscule. Elle perd son point final si elle est au début ou au milieu de la phrase où elle s’insère; mais si la citation termine la phrase, elle conserve son point final et aucun point n’est ajouté après le guillemet fermant. En fait, c’est ici un autre principe qui prévaut : celui de l’économie des signes. Par ailleurs, les citations conservent toujours leurs points de suspension, d’exclamation et d’interrogation.

 

Exemples :

 

- « Je suis à peu près d’accord », affirma-t-elle. (La phrase citée en début d’énoncé perd son point final.)

- « Je suis à peu près d’accord! », lança-t-elle. (La phrase citée en début d’énoncé conserve son point d’exclamation.)

- Elle affirma : « Je suis à peu près d’accord. » (La phrase citée en fin d’énoncé conserve son point final. On n’ajoute pas un nouveau point après le guillemet fermant.)

- A-t-elle affirmé : « Je suis à peu près d’accord »? (La phrase citée en fin d’énoncé perd son point final devant le point d’interrogation de la phrase qui l’inclut.)

- J’en ai assez de ces « Laisse donc faire » et de ces « À quoi bon? »! (Les phrases citées conservent leur ponctuation et la phrase où elles figurent également.)

 

 

Citation d’un fragment de phrase

 

Si, dans une phrase, on ne cite qu’un mot ou un groupe de mots, les guillemets n’encadrent que ces mots et, le cas échéant, leur ponctuation propre. Lorsqu’on cite une proposition introduite par la conjonction que (ou qu’), cette conjonction reste à l’extérieur des guillemets puisqu’elle n’appartient pas à la citation. On place également hors des guillemets l’article, l’adjectif possessif ou l’adjectif démonstratif qui précède une expression ou un mot seul. Toutefois, lorsqu’on cite un surnom ou un sobriquet, l’article qui fait partie du surnom est inclus dans les guillemets.

 

Exemples :

 

- Il a employé l’expression « mettre la charrue avant les bœufs ».

- Que signifie ce « notamment » dans la loi?

- A-t-elle vraiment parlé à ce sujet de « priorité des priorités »?

- La direction a expliqué qu’« étant donné les circonstances extraordinaires », nous serions invités à travailler en fin de semaine.

- On n’en a pas fini avec l’« excellence » et la « qualité totale ».

- Ses collègues l’appellent « le prince de la virgule ».

 

Lorsque le début d’une citation est fondu dans le texte, mais que cette citation se termine par une phrase complète, le point final est mis à l’extérieur des guillemets.

 

Exemple :

 

- Il importe, selon elle, de « réexaminer le projet. C’est ce qu’indique l’étude de faisabilité ».

 

 

Incise

 

Lorsqu’une brève incise coupe la citation, on inclut cette incise dans les guillemets, bien qu’elle ne fasse pas partie de la citation comme telle; si elle est longue, on ferme les guillemets avant l’incise pour les rouvrir après, afin de délimiter clairement ce qui appartient vraiment à la citation.

 

Exemples :

 

- « Vous saisissez? demanda-t-il. Alors, je continue mon raisonnement. » (incise courte)

- « Nos résultats indiquent une concentration de BPC anormalement élevée, concluent les experts, et exigent de ce fait une intervention immédiate. » (incise courte)

- « Nos résultats indiquent une concentration de BPC anormalement élevée », concluent les experts au terme d’une étude troublante, « et exigent de ce fait une intervention immédiate. » (incise longue : fermeture et réouverture des guillemets)

 

 

Citation longue

 

Une citation longue (correspondant à un nombre de lignes variables, allant de quatre à plus de huit lignes), peut se présenter de la même façon qu’une citation courte. Elle est en général introduite par un deux-points suivi d’un retour à la ligne et forme un paragraphe autonome qui peut être mis entre guillemets (ce qui est le plus simple), écrit en italique ou en plus petits caractères, ou mis en retrait. On rencontre aussi des combinaisons de ces procédés.

 

Dans le cas d’une citation longue qui se poursuit sur plus d’un alinéa, il est conseillé de placer un guillemet fermant au début de chacun des alinéas (sauf le premier, qui est précédé d’un guillemet ouvrant). Ce guillemet fermant, appelé guillemet de suite, rappelle au lecteur qu’il s’agit toujours d’une citation. Certains ouvrages préconisent plutôt dans ce cas un guillemet ouvrant. D’autres recommandent de répéter ce guillemet de suite au début de chaque ligne, une pratique qui devient toutefois de plus en plus rare.

 

Exemple :

 

Mon père s’installa dans son fauteuil et posa son journal sur la table. Il poussa un soupir avant d’entreprendre un long récit :

« Il y a trente ans, votre mère et moi avons décidé de quitter notre pays. Nous pensions surtout à votre avenir. Nous avions aussi des inquiétudes quant à notre sécurité.

» À l’époque, le Québec développait ses structures étatiques et entreprenait de vastes chantiers de modernisation. […]

» Nous avons finalement lancé notre propre entreprise de consultants, qui allait prendre de l’expansion jusqu’à devenir ce succès que nous gérons aujourd’hui […]. »

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les articles Ponctuation et citation, Citation modifiée, Guillemets et citation de second rang et Devises, maximes, proverbes et slogans.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles