Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La ponctuation
Les signes de ponctuation > Crochets



Crochets et insertion de précision ou de commentaire

 

L'éditeur peut employer les crochets pour ajouter une précision ou un commentaire dans le texte. Les crochets indiquent au lecteur que le texte qu'ils contiennent a été écrit par une autre personne que l'auteur.

 

Les crochets peuvent contenir divers types de précisions qui viennent clarifier le texte. On peut insérer entre crochets tout renseignement qui permettra au lecteur de mieux comprendre une citation, par exemple le nom de la personne désignée par un pronom personnel, ou encore un synonyme d'un mot peu courant. On peut également y rétablir les mots qui ont été abrégés; dans ce cas, on n'est pas tenu d'insérer un espacement avant le crochet ouvrant ou après le crochet fermant, selon le cas.

 

Exemples :

 

- « Il [le ministre des Finances] n'avait pas prévu cette réaction. »

- « Nous prévoyons également investir dans cette région [le Saguenay–Lac-Saint-Jean]. »

- Son amie s'était engouée [entichée] d'un bijou énorme et un peu étrange.

- L[éandre] Thibodeau, [19]22-[19]51.

 

 

Les crochets peuvent également contenir un commentaire de l'éditeur. Ces commentaires peuvent porter sur l'état du texte, par exemple faire état de difficultés de déchiffrement, sur la traduction, comme pour spécifier que certains mots étaient dans la langue cible dans le texte original, ou simplement pour mentionner que le texte a été traduit, ou encore sur les raisons qui ont poussé l'éditeur à supprimer une portion de texte.

 

Exemples :

 

- Je n'ai jamais pu lui dire que j'avais [illisible].

- Vous en saurez davantage en lisant l'article [blanc].

- Ce rendez-vous [en français dans le texte] l'intriguait au plus haut point.

- Le responsable a ensuite affirmé que [traduction] « tout a été fait pour assurer la sécurité des passagers ».

- C’est ainsi que s’écrit l’histoire [Traduction libre].

- [Le paragraphe suivant comprend une longue description de la pièce où les personnages se trouvent.]

 

 

L'éditeur peut aussi signaler une erreur d'orthographe, de grammaire, de vocabulaire, de syntaxe ou de sens. Pour ce faire, il fait suivre la forme fautive du mot latin sic, écrit en italique et entre crochets (ou de sic écrit en italique entre parenthèses, elles aussi en italique). Ce mot, qui signifie « ainsi », indique qu'on a reproduit le texte tel quel.

 

Exemples :

 

- Elle a refusé de lui donner son addresse [sic].

- Ils correspondaient par e-mail [sic].

- Ils sont aller [sic] au cinéma.

 

 

On peut également supprimer une partie du texte. Pour que le lecteur sache qu’on a fait une suppression, on insère des points de suspension entre crochets à l’endroit où se trouvait le texte supprimé.

 

Exemples :

 

- C’est souvent impossible de déterminer si on prend une bonne ou une mauvaise décision […]; cependant, sur le moment, tout le monde croyait qu’il s’agissait d’une bonne décision.

- La ponctuation est un système de signes conventionnels […].

 

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les articles Citation modifiée et Parenthèses et insertion d'explication, de précision ou de commentaire.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles