Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La ponctuation
Les signes de ponctuation > Point d'exclamation



Point d'exclamation et phrase exclamative

 

Une phrase exclamative est une phrase qui exprime de façon marquée un sentiment tel que la joie, la surprise, l’indignation, l’étonnement, etc. Elle peut prendre différentes formes, mais elle se termine toujours par un point d’exclamation, signe qui sert à indiquer une intonation particulière.

 

Exemples :

 

- Bravo! Tu as très bien joué!

- Je crois que je l’aime!

- Vous voilà enfin!

- Comme il fait beau!

- Moi, jamais!

 

 

Dans certains cas, le point d’exclamation peut modifier considérablement le sens d’un énoncé. Ainsi, lorsque la phrase exclamative est construite comme une question, la seule présence de ce signe de ponctuation permet au lecteur de comprendre qu’il s’agit non pas d’une interrogation, mais bien d’une exclamation; à l’oral, l’intonation descendante de la phrase exclamative diffère de l’intonation montante de l’interrogation. Le point d’exclamation peut aussi marquer la différence entre une déclaration et une exclamation.

 

Exemples :

 

- Voyez-vous ça! (plutôt que : Voyez-vous ça?)

- Qu’est-ce que j’entends! (plutôt que : Qu’est-ce que j’entends?)

- Oui, il viendra! (plutôt que : Oui, il viendra.)

 

 

Après un point d’exclamation, on emploie la majuscule si l’on considère que ce signe de ponctuation marque la fin d’une phrase; sinon, on emploie la minuscule.

 

 

Pour en apprendre davantage sur le point d’exclamation, vous pouvez consulter l’article Point d'exclamation : généralités.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles