Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La ponctuation
Les signes de ponctuation > Point-virgule



Point-virgule et propositions subordonnées

 

La valeur du point-virgule se situant entre celle de la virgule et celle du point, ce signe de ponctuation est parfois employé pour séparer, au sein d’une phrase complexe, différents éléments de même fonction qui s’enchaînent, particulièrement lorsque certains de ces éléments comportent déjà une ou plusieurs virgules. Le point-virgule joue alors le rôle d'une « supervirgule » coordonnante. Il rend alors la structure du texte et l’enchaînement des idées plus clairs, facilitant ainsi la lecture de la phrase.

 

Le point-virgule peut donc lier des propositions subordonnées dépendant de la même proposition principale.

 

Exemples :

 

- Ce texte s'adresse à ceux qui se questionnent sur la nécessité de consacrer la majeure partie de la vie à pratiquer une activité qu'ils n'aiment pas; à ceux qui cherchent à donner un sens à leur vie; à ceux qui n'ont pas peur de l'instabilité; et à ceux qui sont prêts à faire des sacrifices pour être plus heureux.

 

- Benoît pourrait se réjouir de toutes les bonnes choses qui lui arrivent ces temps-ci s'il ne souffrait pas d'une vilaine affection de la vue; si cette affection ne lui nuisait pas dans son travail, auquel il tient beaucoup et qu'il ne veut surtout pas perdre; si cette affection n'avait pas des conséquences importantes dans sa vie de tous les jours; et si elle ne lui donnait pas l'impression désagréable qu'il perdrait peut-être la vue un jour.

 

 

Lorsque la proposition principale ne vient qu'à la fin de la phrase, on met généralement une virgule entre la dernière proposition subordonnée et la proposition principale.

 

Exemple :

 

- Comme Pascal, qui est le meilleur joueur de l'équipe, n'est pas disponible le samedi soir; comme François est toujours occupé le vendredi soir; comme Aline a des cours tous les samedis après-midi; comme Gisèle travaille, une semaine sur deux, le dimanche après-midi; et comme nous tenons tous à répéter chaque fin de semaine, je propose que nous répétions le dimanche soir.

 

 

Le point-virgule est souvent employé pour séparer des propositions subordonnées dans les textes et documents administratifs comme les contrats, les jugements, les règlements, etc. Ainsi, les propositions introduites par les formules attendu que et considérant que sont généralement suivies du point-virgule.

 

Exemples :

 

ATTENDU QUE le papier est une ressource abondamment utilisée au Québec;

ATTENDU QUE nous ne pouvons considérer la forêt québécoise comme une ressource éternellement renouvelable;

ATTENDU QUE notre organisme devrait donner l'exemple en matière d'économie des ressources,

IL EST PROPOSÉ QUE nous adoptions une directive visant à réduire l'utilisation de papier dans notre organisme.

 

CONSIDÉRANT QUE le client souhaite obtenir des services de la part de la prestataire de services;

CONSIDÉRANT QUE la prestataire de services consent à fournir au client les services ci-après décrits;

CONSIDÉRANT QUE les parties conviennent de confirmer leur entente par écrit;

CONSIDÉRANT QUE les parties sont habilitées à exercer tous les droits requis pour la conclusion et l'exécution de l'entente consignée au présent contrat;

EN CONSÉQUENCE DE CE QUI PRÉCÈDE, LES PARTIES CONVIENNENT DE CE QUI SUIT : […].

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles