Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La ponctuation
Les signes de ponctuation > Point d'exclamation



Point d'exclamation et interjection

 

La fonction du point d’exclamation est surtout intonative; c’est pourquoi sa place dépend d’abord de l’intonation que l’on donne à la phrase. Puisqu’un ton particulier révélant le sentiment du locuteur est généralement associé à une interjection, celle-ci doit presque toujours être suivie d’un point d’exclamation.

 

Exemples :

 

- Bravo!

- Aïe! Ça fait mal!

- J’irais bien chez le dentiste avec toi, mais bof! je n’ai pas la tête à ça aujourd’hui.

 

 

Les interjections sont parfois formées de plus d’un mot : on parle alors de locutions interjectives. On ne place jamais de point d’exclamation à l’intérieur même d’une telle locution, puisque les mots qui la forment sont étroitement liés et ne doivent, par conséquent, être séparés.

 

Exemples :

 

- La barbe! On dirait bien qu’il nous a roulés…

- Tonnerre de Brest!

- Oh là là!

 

 

Lorsque l’interjection est placée en début de phrase et qu’elle est suivie d’un point d’exclamation, on peut répéter ce signe à la fin de la phrase, si celle-ci est également exclamative. Lorsque l’interjection se trouve à l’intérieur de la phrase, on préfère parfois la placer entre virgules; on termine alors la phrase par un point d’exclamation.

 

Exemples :

 

- Diable! Il est parti sans payer!

- Isabelle, bon Dieu, regarde ce que tu as fait!

 

 

Si une interjection est répétée, on peut ne placer le point d’exclamation qu’après la dernière et séparer les autres par une virgule. On peut également faire suivre chaque interjection du point d’exclamation.

 

Exemples :

 

- Oh, oh, oh!

- Ah! Ah! Ah!

 

 

Après une interjection suivie d’un point d’exclamation, on emploie la majuscule si on considère que ce signe de ponctuation marque la fin de la phrase; sinon, on emploie la minuscule.

 

 

Pour en apprendre davantage sur le point d’exclamation, vous pouvez consulter l’article Point d’exclamation : généralités.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles