Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
L'adjectif > Règles d'accord de l'adjectif en phrase > Cas particuliers d'accord de l'adjectif en phrase



Adjectif introduit par de

 

Il arrive qu’un adjectif soit joint à un nom ou à un pronom à l’aide de la préposition de. On observe habituellement la construction de + adjectif (ou participe passé) dans des phrases comportant les structures impersonnelles il y a, il reste, il se trouve, les présentatifs voici et voilà, ou encore certains verbes, dont avoir. Lorsqu’il s’agit d’un nom, l’adjectif respecte la règle générale et s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il qualifie.

 

Exemples :

 

- Il y a deux soldats de blessés.

- Dans ce bureau, il ne se trouve qu’une personne d’expérimentée.

- Il reste une seule tasse de pleine.

- Voilà une autre semaine de passée.

- Cette maison a trois fenêtres de cassées.

 

 

L’adjectif introduit par de accompagne également des pronoms. Certains de ces pronoms sont neutres, donc invariables; ils prennent alors la marque du masculin singulier. C’est le cas des pronoms indéfinis n’importe qui, n’importe quoi, personne, quelque chose, quiconque, rien, des pronoms interrogatifs que, qui et quoi, ainsi que des pronoms démonstratifs ça, ceci et cela. L’adjectif associé à ces pronoms sera aussi neutre, c’est-à-dire masculin singulier. Dans tous les cas, ces pronoms ne reprennent aucun élément du contexte.

 

Exemples :

 

- Cette femme n’a rien de particulier.

- Qu’il lui arrive n’importe quoi de malheureux, il continue à sourire.

- N’importe qui d’un peu futé comprendrait cette histoire.

- Quelque chose de nouveau vient de se passer.

- Alors, quoi de neuf?

- Qui d’intéressant pourrions-nous inviter?

- Cette situation a au moins cela de bon.

 

 

Par contre, lorsque des pronoms sont anaphoriques, c’est-à-dire qu’ils reprennent un nom qui précède (l’antécédent), l’adjectif introduit par de s’accorde : il prend le genre de l’antécédent et le nombre du pronom.

 

Exemples :

 

- Parmi toutes ces voitures, il n’y en a aucune de belle.

- J’ai vu beaucoup de tableaux, mais pas un d’original.

- Parmi ces amis, il y en a certains de prétentieux.

- Quand nous parlons de nos filles, il n’y a que la sienne de merveilleuse.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles