Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Protocole téléphonique



Conclure un appel

 

À la fin d’une conversation téléphonique, on doit remercier la personne de son appel et lui dire Au revoir (et non : Bonjour) suivi d’un titre de civilité. On peut également, s’il y a lieu, lui exprimer sa reconnaissance pour l’intérêt manifesté à l’égard de l’entreprise.

 

Exemples :

 

– Merci de votre appel. Au revoir, monsieur*.

– Merci de nous avoir fait part de cette situation. Au revoir, monsieur.

– Merci de faire confiance à... Au revoir, madame.

– Je vous remercie. Bonne journée!

 

Si l’appelant remercie la personne consultée de l’aide apportée, l’usage veut que cette dernière lui dise le plaisir qu’elle a eu à lui être utile, ou qu'elle demeure à sa disposition.

 

Exemples :

 

– Je vous en prie. (et non Bienvenue, qui est un anglicisme)

– Il n’y a pas de quoi, monsieur le Maire**. – De rien, madame.

– Ce fut un plaisir de vous rendre service, monsieur.

– N’hésitez pas à nous rappeler si nous pouvons vous être utiles.

 

La personne qui appelle raccroche généralement en premier. Si l’appelant s’attarde et ne veut pas mettre fin à la conversation, on peut essayer de clore la communication de diverses façons.

 

Exemples :

 

– Je vous prie de m’excuser, je dois maintenant raccrocher.

– Excusez-moi, je vais devoir vous quitter, on m’appelle sur une autre ligne.

– Veuillez m’excuser, mais je vais devoir mettre fin à la conversation, je dois aller en réunion.

 

* Puisqu’on transcrit ici une conversation, des propos d’un dialogue, monsieur s’écrit avec une minuscule initiale, car on n’est pas dans un contexte épistolaire. La majuscule est de mise dans l’appel et la salutation d’une lettre, ou sur une carte d’invitation.

 

** Dans ce cas de transcription, le titre Maire prend la majuscule initiale parce qu’il remplace le nom de la personne.

 

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles