Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Figures de style > Figures jouant sur le sens



Allégorie

 

L’allégorie est un procédé stylistique qui consiste à rendre concrète une idée abstraite au moyen d’un ensemble cohérent d’éléments symboliques.

 

L’allégorie prend habituellement la forme d’une narration ou d’une description dans laquelle chaque élément de l’abstraction est représenté métaphoriquement. Le récit allégorique, qui se développe souvent tout au long d’un texte ou d’un discours, offre alors deux lectures possibles : le récit lui-même constituant un premier degré, et les réalités abstraites que révèlent les symboles, un second degré. Dans l’exemple qui suit, la faucheuse représente la mort.

 

Exemple :

 

Je vis cette faucheuse. Elle était dans son champ

Elle allait à grands pas, moissonnant et fauchant

Noir squelette, laissant passer le crépuscule. (Victor Hugo)

 

Lorsqu’elle présente une abstraction sous les traits d’un personnage, sans nécessairement l’encadrer dans un récit, l’allégorie est également appelée personnification.

 

Exemples :

 

- Un squelette armé d’une faux (pour représenter la mort)

- Cupidon (pour représenter l’amour)

- Un vieillard portant un sablier (pour représenter le temps)

 

 

Pour en apprendre davantage sur l’allégorie et l’emploi de la majuscule, vous pouvez consulter l’article Allégories. Pour en savoir plus sur la métaphore, vous pouvez consulter l’article Métaphore.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles