Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Figures de style > Figures touchant la construction de la phrase



Ellipse

 

L’ellipse consiste à omettre un ou plusieurs mots dans une phrase, sans toutefois que cette omission ne modifie le sens.

 

On emploie généralement l’ellipse dans le but d’éviter une répétition ou une évidence, entre autres quand on répond à une question ou lorsqu’on compare ou coordonne deux mots voisins. Utilisée comme figure de style, l’ellipse rend la phrase plus dynamique, plus vive. Elle oblige le lecteur à suppléer les mots omis, sous-entendus; elle le rend en quelque sorte plus engagé dans sa lecture.

 

Exemples :

 

- Je t’aimais inconstant; qu’aurais-je fait fidèle? (Racine)

- L’air était plein d’encens et les prés de verdure. (Victor Hugo)

- Cette merveille qu’est ton corps, cette plus étonnante encore, ton esprit. (André Gide)

- Les couleurs sont plus crues, les lignes plus nettes, les angles plus vifs. (Georges Simenon)

- On se mit à parler allemand, avec la même aisance que tout à l’heure pour le français. (Pierre Loti)



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles