Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Figures de style > Figures jouant sur la forme des mots



Assonance

 

L’assonance est l’emploi répété d’une même voyelle (son vocalique) dans un ensemble de mots rapprochés. Les voyelles qui créent une assonance peuvent se trouver au début, au milieu ou à la fin d’un mot, mais il est plus fréquent de les rencontrer en position accentuée, c’est-à-dire en finale du mot. Il est à noter qu’il n’est pas obligatoire que ces voyelles phoniques aient la même orthographe.

 

Exemples :

 

- L’aurore grelottante en robe rose et verte. (Baudelaire)

- Sous le ciel grand ouvert la mer ferme ses ailes. (Éluard)

- Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages. (Lamartine)

- Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant. (Verlaine)

- Les vendredis sanglants et lents d’enterrements. (Apollinaire)

 

Il ne faut pas confondre l’assonance et la rime, qui résultent toutes deux de la répétition de sons en finale de mots. Alors que dans l’assonance, on ne s’intéresse qu’à la répétition des voyelles, dans la rime, on répète aussi les consonnes qui précèdent et suivent ces voyelles.

 

L’assonance est semblable à l’allitération, qui porte, elle, sur l’emploi répété de consonnes. Pour en savoir davantage sur cette autre notion, vous pouvez consulter l’article Allitération.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles