Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Enrichissement du vocabulaire > Collections et collectionneurs



- Formation des noms de collections et de collectionneurs

 

S’il est un domaine où la formation de mots nouveaux est florissante, c’est bien celui des noms de collections et de collectionneurs. La création de nouveaux noms va de pair avec celle de nouvelles collections. Et il n’y a pas de limite puisqu’on peut tout collectionner!

 

La création de ces mots devrait tout de même respecter certaines règles. En général, les noms de collections et de collectionneurs se construisent selon le modèle suivant : la première partie du mot se réfère à l’objet collectionné et un suffixe s’ajoute pour indiquer qu’il s’agit de la collection ou de la personne qui collectionne.

 

Dans certains cas, on comprend facilement de quoi il est question puisque la base de mot retenue est très proche de l’objet collectionné, par exemple : bédéphilie, autographilie, discophilie. Mais dans la majorité des cas, le lien est moins évident. Par exemple, que signifient vitolphilie, atramantophilie ou odolaphilie?

 

La base de mot choisie est souvent d’origine savante, c’est-à-dire grecque ou latine. Par exemple, œnophilie (qui est la collection de bouteilles d’alcool) est construit à partir de l’élément grec œno- qui signifie « vin »; lupuphile (personne qui collectionne tout ce qui concerne les loups) est formé à partir de lupu- du latin lupus qui signifie « loup ». Mais un bon nombre de noms sont de formation plus populaire; on utilise comme base le nom de l’objet collectionné, plus ou moins adapté, à laquelle on joint un suffixe, par exemple : caricatophilie (collection de caricatures) et kindermanie (collection des œufs-surprises Kinder).

 

Pour ce qui est des suffixes, différentes possibilités existent : -philie et -phile; -ie et -iste; -isme et -iste; -logie et -logiste ou -logue. Les plus utilisés sont -philie et -phile qui viennent du grec philos signifiant « ami ».

 

Étant souvent des créations spontanées et peu attestées, la plupart des noms de collections et de collectionneurs ne figurent pas dans les dictionnaires usuels. Si on doit utiliser avec prudence ces noms, que l’on trouve sur différentes listes et sites Internet, un coup d’œil à toutes ces appellations nous montre que l’imagination des collectionneurs n’a d’égale que la créativité dont ils font preuve pour nommer leur passion.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles