Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La rédaction et la communication
Figures de style > Figures jouant sur la forme des mots



Anagramme

 

L’anagramme est un mot ou une expression qu'on obtient à partir de la transposition des lettres d’un autre mot ou d’une autre expression. Elle crée parfois l’illusion de révéler le sens caché du mot initial, produisant ainsi un certain effet humoristique.

 

Exemples :

 

- Rage et gare;

- Chien et niche;

- Nacre, ancre, rance, carne et écran;

- Trace, carte et écart;

- Salvador Dali et Avida Dollars.

 

 

Plusieurs auteurs ont utilisé comme pseudonyme une anagramme formée à partir de leur véritable nom : Marguerite de Crayencour est ainsi devenu Marguerite Yourcenar et François Rabelais a déjà signé Alcofribas Nasier; Paul Verlaine, quant à lui, s’est amusé à se donner le surnom de Pauvre Lélian.

 

Il est à noter que le mot anagramme est féminin.

 

Il ne faut pas confondre anagramme, anacyclique et palindrome. Pour en savoir davantage sur ces notions, vous pouvez consulter l’article Anacyclique et palindrome.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles