Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Emploi du trait d'union > Mots composés > Mots composés avec préposition ou adverbe



Sous

 

Les mots composés avec sous, qui peut marquer l'infériorité spatiale, la subordination, la subdivision ou l'insuffisance, prennent toujours un trait d'union.

 

Exemples :

 

- Alice a oublié quelque chose au sous-sol.

- Elle est devenue sous-gouverneure d'une grande banque.

- Toute science se subdivise en domaines et en sous-domaines.

- On aurait dit que Michel sous-estimait sa force.

- Il laissait sous-entendre que tu partirais.

- La lettre a été envoyée dès qu’elle eut été signée par la sous-ministre.

- Ce sous-main est fait de caoutchouc recyclé.

- Éva a sous-évalué le coût de la rénovation de la cuisine.

- L’ancien emploi de Nicole était exigeant et sous-payé.

 

Quelques mots qui viennent directement du latin font toutefois exception à cette règle et s'écrivent sans trait d'union. Il s'agit de souscrire, soustraire, soussigné et leurs dérivés (souscription, soustraction, etc.).

 

Les noms et les adjectifs composés avec le préfixe sous- prennent la marque du pluriel. Depuis les rectifications de l'orthographe de 1990, même les noms sous-gorge, sous-main, sous-seing et sous-verre, qui ont longtemps été invariables, peuvent prendre un s au pluriel (l'invariabilité reste, bien sûr, correcte).

 

Exemples :

 

- Il y a beaucoup d'enfants sous-alimentés dans ce quartier.

- Brigitte a acheté un ensemble de sous-verres dans cette boutique hier.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles