Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition devant un nom



De par

 

La locution prépositive de par est une altération de de part qui signifiait, au XIIe siècle, « de la part de quelqu’un, au nom de ». Elle était surtout utilisée dans des tournures comme de par le roi ou de par la loi. Aujourd’hui, l’usage de cette locution dans ce sens est vieilli ou littéraire.

 

De par est encore utilisé de nos jours dans l’expression figée de par le monde, qui signifie « quelque part dans le monde ».

 

Exemples :

 

- Simon a de par le monde des amis qui sont missionnaires.

- Martine avait un grand besoin d’aventure, c’est pourquoi elle a voyagé de par le monde pendant des années.

 

 

La locution prépositive de par est également utilisée dans un sens causal. Toutefois, cet emploi est parfois critiqué pour sa lourdeur. On peut lui préférer des équivalents tels que du fait de, en raison de, à cause de, étant donné, par, etc.

 

Exemples :

 

- Cette femme était, de par sa persévérance et sa force de caractère, une bonne candidate pour le poste de présidente. (ou : par sa persévérance et sa force de caractère)

- Simon avait les moyens d’acheter un domaine, de par l’héritage que lui avait légué son père. (ou : en raison de l’héritage)

De par sa profession de psychologue, Marie fut dans l’obligation d’assister à ce colloque. (ou : du fait de sa profession)

- Cet artiste était devenu populaire de par son charme et son originalité. (ou : à cause de, grâce à son charme et [de] son originalité)



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles