Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le verbe > Voix



Verbe pronominal de sens réciproque

 

À la voix pronominale, l'être que désigne le sujet est à la fois actif et passif, agent et patient. Cependant, la part d'activité et de passivité du sujet par rapport à l'action évoquée par le verbe peut varier. On distingue ainsi quatre types d'emploi selon la part d'activité et de passivité du sujet. Ainsi, le verbe peut être de sens réfléchi, réciproque, indistinct (ou subjectif) ou passif.

 

Un verbe pronominal de sens réciproque se caractérise par le fait que le sujet désigne plusieurs êtres qui agissent chacun les uns sur les autres. L'action qu'ils exercent est donc réciproque. On peut expliciter le caractère mutuel de cette action au moyen d'expressions comme l'un l'autre, réciproquement, mutuellement, etc.

 

Exemples :

 

- Paul et France s'observent sans dire un mot. (Paul observe France et France observe Paul.)

- Hélène et Martine s'aident mutuellement dans leur travail. (Hélène aide Martine et Martine aide Hélène.)

 

Le sujet d'un verbe pronominal de sens réciproque est nécessairement pluriel, ce qui n'implique pas que tout verbe pronominal dont le sujet est pluriel soit de sens réciproque. Par exemple, un verbe pronominal de sens réfléchi peut avoir un sujet pluriel; ainsi, dans la phrase Mes deux frères ne se rasent jamais la fin de semaine, le verbe se rasent est de sens réfléchi, car chacun des sujets agit sur lui-même et non sur l'autre.

 

 

Le pronom réfléchi d’un verbe pronominal de sens réciproque est soit complément direct (cd), soit complément indirect (ci). Le participe passé ne s’accordera avec ce pronom que dans le premier cas.

 

Exemples :

 

- Mes parents se consultent beaucoup. (Ma mère consulte qui? Mon père. Mon père consulte qui? Ma mère. Se est donc cd de consultent.)

- Mes parents se sont consultés à ce sujet. (Le participe passé consultés s’accorde avec le cd se.)

- Marie et Lucie se téléphonent plusieurs fois par jour. (Marie téléphone à qui? À Lucie. Lucie téléphone à qui? À Marie. Se est donc ci de téléphonent.)

- Marie et Lucie se sont téléphoné tous les jours. (Le participe passé téléphoné ne s'accorde pas puisque se est ci.)

- Les armées se sont livré bataille durant plusieurs jours. (Le participe passé livré ne s’accorde pas puisque se est ci.)

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter l’article Verbe pronominal de sens réfléchi.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles