Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le verbe > Voix



Voix passive

 

La voix passive est l'une des trois voix verbales en français, les deux autres étant la voix active et la voix pronominale. À la voix passive, l'être que désigne le sujet est en situation de passivité par rapport à l'action évoquée par le verbe; il est passif ou patient, c'est-à-dire qu'il subit l'action.

 

Exemples :

 

- Marie sera acceptée facilement dans ce programme.

- Il a été congédié sans aucune explication.

- Mon chien a été heurté par un chauffard.

- Christiane aimerait être suivie par un gastroentérologue.

- Maryse est appréciée de tous ses collègues.

 

Dans la plupart des cas, le verbe à la voix passive est suivi d'un complément qui désigne la personne ou la chose qui fait logiquement l'action évoquée par le verbe; les grammaires l'appellent complément d'agent. Ce complément est habituellement introduit par la préposition par et, plus rarement, par la préposition de. Pour en savoir davantage sur le complément d'agent, vous pouvez consulter l'article Préposition devant le complément d'agent.

 

Ce qui distingue essentiellement la voix passive de la voix active, c'est le rôle logique joué par le sujet de la phrase. Le sujet, qui est l'agent à la voix active, devient, à la voix passive, le complément d'agent; le complément direct à la voix active devient le sujet, patient, à la voix passive. Par conséquent, seuls les verbes transitifs directs, c'est-à-dire ceux qui se construisent avec un complément direct, peuvent se mettre à la voix passive, cette construction étant impossible pour les verbes transitifs indirects et les verbes intransitifs.

 

Exemples :

 

- Julie accompagne René à la guitare. (accompagner est un verbe transitif direct)

- René est accompagné par Julie à la guitare. (voix passive possible)

- Michel parle à Paul. (parler est un verbe transitif indirect)

- Paul est parlé par Michel. (voix passive impossible)

- L'entracte durera quinze minutes. (durer est un verbe intransitif)

- Quinze minutes seront durées par l'entracte. (voix passive impossible)

 

Le verbe employé à la voix passive est toujours formé de l'auxiliaire être et du participe passé. À la voix passive, ce que l'on conjugue, c'est l'auxiliaire être.

 

Exemples :

 

- Le suspect est surveillé par les policiers. (être est au présent)

- Cette lettre sera envoyée à tous les candidats. (être est au futur)

- Sa demande de visa a été refusée. (être est au passé composé)

- Il avait été condamné par les autorités du pays. (être est au plus-que-parfait)

 

Il faut éviter de confondre les verbes à la voix passive avec les verbes à la voix active, conjugués avec l'auxiliaire être.

 

Exemples :

 

- Le chirurgien est assisté par trois infirmières. (assister est à la voix passive)

- Louis est arrivé par le train de 20 h. (arriver est à la voix active)

- Marc est entré par hasard dans cette librairie. (entrer est à la voix active)

 

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles