Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Conseil, conseiller et consultant

 

Les mots conseil, conseiller et consultant permettent tous trois de désigner une personne qui assiste une ou plusieurs personnes dans un domaine particulier. Mais ils ne sont pas parfaitement synonymes pour autant.

 

Un conseiller est généralement attaché à l'entreprise ou à l'organisme qu'il assiste et conseille. On emploie parfois le nom conseiller pour désigner une personne extérieure à une entreprise ou un organisme, mais on utilise plus souvent conseil ou consultant dans ce contexte.

 

Exemples :

 

- Martin a rencontré la conseillère d'orientation de son école aujourd'hui.

- L'entreprise est à la recherche d'un nouveau conseiller en communication.

- Nous avons demandé l'avis d'une conseillère juridique.

- Yvan se cherche un emploi de conseiller technique.

 

 

Un conseil est une personne qui assiste et conseille une entreprise ou un organisme dont elle ne fait pas partie pour différentes questions. On fait généralement appel à un conseil pour ses compétences générales dans son domaine de spécialité. Le mot conseil est souvent placé après un nom de profession; dans ce cas, il y est joint par un trait d'union et il prend la marque du pluriel, au besoin (pour en savoir plus à ce sujet, consultez l'article Conseil). S’il est placé avant ce nom, il n’y est pas joint par un trait d’union, mais il prend la marque du pluriel, au besoin.

 

Exemples :

 

- Nous devrions faire appel à un conseil en recrutement pour pourvoir ce poste.

- L'amie de Gervais est avocate-conseil.

- Cette entreprise est présentement à la recherche d'ingénieurs-conseils.

- Une conseil fiscale a participé à la préparation du mémoire présenté à la commission parlementaire sur les régimes de retraite.

- Comme son nom l’indique, le conseil juridique donne des consultations en matière de droit.

 

 

Un consultant aide une entreprise ou un organisme dont il ne fait pas partie à préparer un projet, à analyser des moyens ou à trouver des solutions appropriées à des problèmes précis. On fait généralement appel à un consultant pour ses connaissances particulières dans son domaine de spécialité, et non pour ses connaissances générales.

 

Exemples :

 

- Un consultant en gestion pourrait nous aider à résoudre nos problèmes financiers.

- Cette entreprise fera appel à des consultants en informatique pour mener à bien son projet.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles