Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
L'adverbe



Vite

 

Vite peut être adverbe ou adjectif. Son emploi comme adjectif fut courant jusqu’au XVIIIe siècle; vite se disait alors autant pour une rapidité psychologique que physique; il a par la suite été concurrencé puis presque éclipsé, dans la langue générale, par l’adjectif rapide. En fait, vite ne s’emploie à peu près plus que dans le vocabulaire sportif, en parlant d’un athlète. Au Québec toutefois, l’emploi adjectival est encore courant, surtout dans la langue familière; que l’on pense, par exemple, aux expressions être vite en affaires ou vite sur ses patins, ou encore lorsqu’on dit de quelqu’un qu’il n’est pas vite, pour signifier qu’il est lent à faire ou à comprendre des choses. Dans la langue plus soutenue, il semble que, comme ailleurs dans la francophonie, l’adjectif vite tende à s’effacer devant son synonyme rapide.

 

Vite est surtout employé comme adverbe. Le sens de « rapidité », de « vitesse » qu’il comporte peut s’appliquer à différentes choses. Vite peut décrire un déplacement (aller, marcher, courir vite, rouler vite), un rythme (un cœur qui bat vite), l’accomplissement d’une action (répondre vite, apprendre vite, travailler vite, finir vite une partie, partir au plus vite), le temps (le temps passe vite, les choses évoluent vite).

 

Il faut se rappeler que lorsque vite est employé comme adjectif, il peut prendre la marque du pluriel, alors que comme adverbe, il est évidemment invariable.

 

Exemples :

 

- Ces coureurs bien entraînés sont très vites sur cent mètres.

- Ces athlètes courent vite.

- Les enfants ont vite fait leurs devoirs.

- Les dirigeants de cette entreprise ont la réputation d’être vites sur leurs patins.

 

Quant à l’adverbe vitement, il a disparu de l’usage courant en même temps que vite, s’effaçant au profit de rapide, développait ses emplois adverbiaux. On le trouve encore, bien que rarement, dans un registre littéraire; les dictionnaires usuels ne le consignent plus.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles