Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
L'adjectif > Cas particuliers d'accord de l'adjectif



Sonnant, tapant, pile

 

Plusieurs adjectifs et adverbes permettent d’exprimer l’heure exacte : pile, juste, précis, tapant, sonnant, pétant. On peut parfois hésiter sur l’accord de ces formes. L’accord se fait, avec l’indication de l’heure qui précède, lorsque ces mots sont considérés comme des adjectifs. Par contre, lorsqu’ils sont adverbes, ils demeurent invariables.

 

Les mots pile et juste sont analysés comme des adverbes et sont donc invariables. On peut en effet les remplacer par exactement ou précisément. Notons que l’usage de pile est généralement donné comme familier dans les ouvrages de référence, même s’il est courant à l’écrit.

 

Exemples :

 

- L’avion a décollé pile à l’heure. (L’avion a décollé exactement à l’heure.)

- À quatre heures pile, je le vois qui tourne le coin de la rue.

- On se rejoint au restaurant à midi juste. (On se rejoint au restaurant à midi précisément.)

- Il est six heures juste.

 

 

Précis est un adjectif qui s’accorde avec le mot heure(s) qu’il qualifie. On écrira minuit précis et midi précis puisque ces noms sont au masculin singulier.

 

Exemples :

 

- Je passe te prendre à une heure dix précise. Sois prêt!

- Les enfants sortent de l’école à 15 h 45 précises.

- Elle doit être au bureau à neuf heures et demie précises.

- Le 31 décembre à minuit précis, c’est le début d’une nouvelle année.

- Il est midi et demi précis.

 

 

Enfin, il y a les mots sonnant, tapant et pétant (ces deux dernières formes étant de registre plus familier) qui sont à l’origine les participes présents des verbes sonner, taper et péter. Ces formes sont analysées tantôt comme des adjectifs, auquel cas elles s’accordent, tantôt encore comme des participes présents et elles demeurent alors invariables. Les ouvrages de référence présentent les deux possibilités et l’usage atteste également les deux. Ici encore, il faut se rappeler que minuit et midi sont au masculin singulier, d’où minuit tapant, midi sonnant, etc.

 

Exemples :

 

- Il est dix heures sonnant (ou sonnantes).

- À midi sonnant, on passe à table et la fête commence.

- Il a mis le pied dans la maison à huit heures et demie tapantes (ou tapant).

- Minuit tapant, quelqu’un frappe à la porte.

 

 

Notons finalement qu’en raison du contenu sémantique de tapant, sonnant et pétant, on emploie ces mots surtout pour qualifier une heure pleine ou, à la limite, la demie d’une heure (deux heures sonnantes, trois heures et demie tapant). Pour une indication de l’heure qui comporte des minutes, on a plutôt recours à précis (deux heures vingt-cinq précises).

 

Pour en savoir davantage sur l’emploi de pile, vous pouvez consulter l’article Pile.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles