Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Les déterminants > Déterminants indéfinis



Plusieurs

 

Plusieurs est un déterminant ou un pronom indéfini. Pluriel et invariable, il prend toujours un s final. Il s’emploie aussi bien avec des noms masculins que féminins.

 

Exemples :

 

- Ce sujet a été discuté à plusieurs assemblées.

- J’ai emprunté plusieurs ouvrages à la bibliothèque.

- Plusieurs de ses amis étaient absents.

 

Le sens de plusieurs a évolué au fil du temps et il peut varier selon les locuteurs et les régions de la francophonie. D’après la plupart des dictionnaires contemporains de langue générale, plusieurs désigne un nombre indéfini et limité : c’est plus d’un et généralement plus de deux, mais ce n’est généralement pas beaucoup, du moins dans l’usage européen. Le mot plusieurs se rapproche en ce sens de quelques-uns, certains.

 

Exemples :

 

- Plusieurs sont allés à la réunion; ils étaient sept ou huit.

- Je lui en ai parlé à plusieurs reprises au cours de la journée.

- Ils se sont mis à plusieurs pour transporter la table.

 

 

Toutefois, au Québec, plusieurs est aussi employé avec le sens de « beaucoup, un grand nombre de ». Ce sens particulier s’ajoute donc au sens de « un certain nombre », généralisé dans la francophonie.

 

Exemples :

 

- Cette guerre a fait plusieurs victimes dans les deux camps.

- Plusieurs admirateurs se sont massés autour du chanteur à la fin du concert.

- Il a rencontré des centaines d'électeurs, et plusieurs ont exprimé leur mécontentement.

 

 

Il est intéressant de noter que cet emploi de plusieurs avec le sens de « beaucoup » est ancien. Ainsi, on peut lire dans la première édition du Dictionnaire de l’Académie française, publiée en 1694, que plusieurs signifie « beaucoup, quantité, grand nombre de ». Ce n’est que dans la 5e édition de son dictionnaire, en 1798, que l’Académie française donnera à plusieurs un sens différent. On peut donc penser que les francophones du Québec ont préservé un emploi qui a été peu à peu délaissé en Europe.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles