Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Les anglicismes
Anglicismes sémantiques



Honorable

 

En français, l’adjectif honorable qualifie une personne respectable, qui mérite d’être estimée. En parlant d’une action, d’un sentiment, honorable signifie « qui fait honneur, qui est digne de considération, de respect ». On utilise aussi ce mot, dans un sens moins fort, pour qualifier ce qui atteint un degré convenable, suffisant, passable.

 

Exemples :

 

- Voilà un homme bien honorable que celui qui s’est porté à votre secours.

- C’est pour un motif honorable qu’elle remet sa démission.

- Les résultats sont honorables, compte tenu du peu de moyens dont nous disposions.

 

C’est sous l’influence de l’anglais honourable (lui-même emprunté à l’ancien français honorable) qu’on donne abusivement, au Québec, le titre d’honorable aux ministres, aux députés et aux juges, et de très honorable au gouverneur général et au premier ministre. Cet usage hérité de la tradition britannique est peu à peu disparu du vocabulaire parlementaire et des usages protocolaires québécois depuis 1968, année où l’Assemblée nationale a été instituée. Il n’a plus cours aujourd’hui, pas plus pour les ministres, députés et juges québécois que pour les dignitaires des autres provinces et du Canada; on emploie plutôt monsieur ou madame devant le nom des parlementaires. L’usage du titre honorable se maintient uniquement pour le lieutenant-gouverneur ou la lieutenante-gouverneure, conformément au protocole canadien, selon lequel très honorable et honorable sont employés comme titres honorifiques devant le nom de personnes occupant certaines fonctions officielles. Dans ce cas, notons que ces titres s’écrivent avec une minuscule et qu’ils sont suivis des prénom et nom de la personne.

 

On dira au Québec :

 

- L’honorable Louis Therrien, lieutenant-gouverneur du Québec, présidera la cérémonie.

- L’allocution a été prononcée par M. Antoine Giroux, ministre de l’Éducation.

(plutôt que : par l’honorable Antoine Giroux, ministre de l’Éducation)

- Madame Pierrette Royer, députée de Champlain, vous recevra dans un moment.

(plutôt que : L’honorable Pierrette Royer, députée de Champlain, vous recevra)

 

 

Pour en savoir davantage sur l’emploi de l’adjectif honorable dans une adresse, vous pouvez consulter l’article Titres de civilité; sur les titres honorifiques canadiens, vous pouvez consulter l’article Titres honorifiques; et sur les titres de civilité en général, consultez plutôt l’article Madame, mademoiselle et monsieur.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles