Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La typographie
Majuscules > Emploi de la majuscule pour des noms particuliers



Francophonie

 

Lorsqu’il désigne l’ensemble des personnes qui s’expriment, à des degrés divers, en français, ou encore l’ensemble des pays où l’on parle cette langue, le mot francophonie s’écrit généralement avec une minuscule initiale.

 

Exemples :

 

- La francophonie compte plus de 100 millions de locuteurs ayant une maîtrise courante de la langue française.

- La Belgique, la Suisse, la France et le Canada font partie de la francophonie.

- Ce chanteur québécois est connu dans de nombreux pays de la francophonie.

- Il y a de nombreuses recherches en cours sur la francophonie canadienne.

 

 

Cependant, lorsque le mot francophonie désigne la structure institutionnelle qui regroupe les pays où l’on utilise le français, il s’écrit avec une majuscule initiale. C’est notamment le cas dans les appellations officielles d’organismes représentant les divers pays où l’on parle français et dans les noms de manifestations.

 

Exemples :

 

- Lors de ce forum, la Francophonie s’est penchée sur les enjeux que représentent les nouvelles technologies pour la langue française.

- L’Université de Sherbrooke fait partie de l’Agence universitaire de la Francophonie.

- L’Agence intergouvernementale de la Francophonie est l’opérateur principal de l’Organisation internationale de la Francophonie.

- Le 20 mars est la Journée internationale de la Francophonie.

- Le XVe Sommet de la Francophonie s’est tenu à Dakar en 2014.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles