Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le nom > Accord du nom en phrase > Nom complément du nom



Fin de semaine

 

C’est le sens qui détermine si un complément du nom, ou complément déterminatif, prend la marque du pluriel ou non. Ainsi, dans fin de semaine, tout comme dans de nombreuses autres locutions semblables (fin d’année, fin de saison, etc.), fin prend un s au pluriel, mais on laisse le complément au singulier puisque pour chaque fin, il n’y a qu’une semaine, une année, une saison, etc.

 

Exemples :

 

- On sent parfois le besoin de profiter de fins de semaine reposantes.

- Les étudiants connaissent généralement des fins de trimestre épuisantes.

- Certains vivent des fins de mois difficiles.

- Les fins de saison sont souvent l’occasion de faire de bonnes affaires.

 

Dans les exemples précédents, on remarque que les adjectifs reposantes, épuisantes et difficiles qui suivent le complément déterminatif s’accordent avec le mot fins.

 

Rappelons que la locution fin de semaine, usuelle en français québécois, est acceptée et relève de l’usage standard au Québec.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles