Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La typographie
Majuscules > Emploi de la majuscule pour des types de dénominations



Produits alimentaires

 

Les noms des produits alimentaires issus de noms géographiques ou de noms de personnes s’écrivent en minuscules et prennent la marque du pluriel.

 

Exemples :

 

- Il y avait du cheddar, du camembert, du brie et du saint-nectaire à la dégustation de vins et de fromages que Maxime avait organisée. (L’emploi du nom fromage en apposition [un fromage brie] est inusité.)

- Pour le dessert, j’hésite entre un paris-brest et une forêt-noire. (L’emploi du mot gâteau en apposition [un gâteau forêt-noire] est superflu.)

- Le poisson était accompagné d’une sauce béchamel.

- Frédéric s’est préparé un sandwich aux oignons avec une portion d’oka.

 

 

Toutefois, si le nom géographique est précédé d’un générique de produit et d’une préposition, ce nom géographique conserve sa majuscule; il est alors utilisé pour déterminer la provenance du produit alimentaire.

 

Exemples :

 

- Lors de son séjour en France, Thérèse a acheté quelques fromages de Camembert. (mais : un camembert)

- En allant visiter le lac des Deux Montagnes, j’ai ramené un fromage d’Oka. (mais : de l’oka)

- L’huître de Belon a un goût unique, et sa renommée ne fait pas de doute. (mais : une belon)

- Le piment d’Espelette peut très bien remplacer le poivre noir.

 

 

Les marques de produits alimentaires s’écrivent avec une ou des majuscules.

 

Exemple :

 

- Le Pied-de-Vent est un fromage des Îles-de-la-Madeleine.

 

 

Le nom des variétés de fruits et de légumes prend une minuscule initiale lorsqu’il est utilisé, par métonymie, pour désigner le fruit ou le légume lui-même. Le nom d’une variété s’écrit plutôt avec une majuscule initiale lorsqu’il est précédé du nom du fruit ou du légume.

 

Exemples :

 

- La gala convient bien dans les tartes et les croustades. (ou : la pomme Gala)

- La mcIntosh est la variété la plus populaire au Québec. (ou : la pomme McIntosh)

- J’ai acheté une boston pour faire la salade de poulet. (ou : une laitue Boston)

 

 

Enfin, le pluriel des noms communs qui désignent des produits alimentaires est parfois flottant mais, de façon générale, on met les noms simples au pluriel et on laisse invariables les noms composés formés de noms géographiques. On constate toutefois que plusieurs ouvrages de référence mettent aussi au pluriel certains noms composés, notamment ceux qui ont saint comme premier élément.

 

Exemples :

 

- On me complimente souvent sur le goût et la consistance de mes béchamels.

- J’ai cuisiné des petits paris-brest et des forêt-noire. (ou : des petits paris-brests et des forêts-noires)

- J’ai acheté dans cette fromagerie des saint-nectaire et des saint-marcellin. (ou : des saint-nectaires et des saint-marcellins)

- J’ai mangé deux saint-honoré en portion individuelle pour dessert. (ou : deux saint-honorés)

- Plusieurs meules de fromage garnissaient la table : des pont-l’évêque, des port-salut, des vieux-lille, des cheddars et des emmenthals.

- Cette compote de pommes a été faite avec un mélange de spartans, de goldens, de mcIntosh et de granny smith. (ou : de grannys smith; mcIntosh et granny smith sont généralement invariables puisqu’ils sont formés de noms propres de personnes)



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : janvier 2018

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles