Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition après un verbe



Correspondre

 

Le verbe correspondre peut s’employer avec les prépositions à ou avec et aussi sans préposition; selon son emploi, ce verbe prendra des sens différents.

 

Correspondre à marque un rapport d’analogie et de conformité entre deux éléments. Lorsque ce verbe est utilisé dans ce sens, il est fautif d’utiliser la préposition avec.

 

Exemples :

 

- Les réalisations de notre service correspondent parfaitement à (et non avec) notre plan d’action.

- Notre envoi correspond à (et non avec) votre commande.

- Malgré leur ressemblance, ces deux pièces ne correspondent pas.

 

 

Correspondre avec signifie principalement « être en correspondance avec quelqu’un ».

 

Exemples :

 

- Notre société correspond avec des partenaires pour évaluer leurs besoins.

- À l’occasion des fêtes, nous correspondons avec nos parents et nos amis.

 

 

À la forme pronominale, se correspondre s’emploie pour indiquer une réciprocité entre deux ou plusieurs éléments.

 

Exemples :

 

- Les différentes théories exposées dans cet ouvrage ne se correspondent pas.

- Un critique affirme que les éléments de ce texte se correspondent parfaitement.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles