Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Les homophones grammaticaux



A et à

 

A et à sont des homophones grammaticaux : ils se prononcent de la même façon mais ont des fonctions et des sens différents. On doit donc éviter de les confondre.

 

A est la troisième personne du singulier du verbe avoir au présent de l’indicatif. On l’écrit sans accent. On peut remplacer la forme conjuguée a par avait, son équivalent à l’imparfait.

 

Exemples :

 

- Elle a avantage à consulter un spécialiste. (avait avantage)

- Il a rédigé son rapport à la dernière minute. (avait rédigé)

- La demande de subvention a été envoyée la semaine dernière. (avait été envoyée)

 

 

À, avec un accent grave, est une préposition. On peut l’employer dans de nombreux contextes.

 

Exemples :

 

- Elle a avantage à consulter un spécialiste.

- Michel s’est rendu à Joliette hier.

- Thérèse parlera à son frère la semaine prochaine.

 

 

Par ailleurs, la préposition a qui figure dans certaines locutions d’origine latine ou italienne ne prend pas traditionnellement d’accent grave, car dans ces langues, cette préposition s’écrit sans accent. On écrit donc en graphie traditionnelle les locutions latines a contrario, a fortiori, a pari, a posteriori et a priori, ainsi que les locutions italiennes a cappella et a giorno sans accent sur le a. Toutefois, selon les propositions de rectifications de l’orthographe, la graphie avec accent (à contrario, à fortiori, à pari, à posteriori, à priori, à cappella et à giorno) est maintenant acceptée. On écrira par contre la locution adverbiale à quia toujours avec un accent grave sur le a, puisque, dans ce cas, c’est la préposition française qui précède le mot latin quia.

 

Vous pouvez en apprendre davantage sur divers emplois de la préposition à en consultant les articles De… à, Après, Habiter, Aller, À Paris ou sur Paris et Chez ou à. Vous pouvez également consulter l’article Accentuation des mots d'origine étrangère pour en savoir plus sur les rectifications de l’orthographe.

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles