Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
La comparaison



Le plus, le mieux, le moins

 

L’article défini qui fait partie des locutions comparatives le plus, le mieux et le moins peut varier en genre et en nombre dans certains cas, ou rester invariable dans d’autres contextes. Son accord dépend de ce qui fait l’objet de la comparaison.

 

Lorsque le plus, le mieux ou le moins détermine un verbe ou un adverbe, l’article est invariable.

 

Exemples :

 

- C’est lorsqu’elles sont sur une scène qu’elles chantent le mieux.

- Les responsables ont agi le plus rapidement possible.

- Il s’agit des langues le plus rarement enseignées.

- Ce sont les raisons qu’on invoque le moins souvent.

 

 

Quand le plus, le mieux ou le moins détermine un adjectif ou un participe employé adjectivement et que l’on compare différents êtres ou objets entre eux, l’article le s’accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. C’est notamment le cas lorsqu’on peut ajouter de tous ou de toutes après l’adjectif ou le participe.

 

Exemples :

 

- Je suis contente d’avoir pris mes vacances en juillet et d’avoir profité des journées les plus ensoleillées de l’été.

- Il a profité des clauses les plus intéressantes de son contrat.

- Il peut se vanter d’avoir escaladé les pentes les plus escarpées de la région.

- De tous les participants et participantes, c’est cette chanteuse qui était la mieux préparée.

- Notre ancienne méthode de travail s’est révélée la moins efficace.

- Ce cadeau, c’était la plus belle des récompenses.

 

 

Toutefois, lorsque le plus, le mieux ou le moins détermine un adjectif ou un participe et que l’on compare différents états, différents degrés d’un même objet ou d’un même être (à divers moments, par exemple), l’article est invariable.

 

Exemples :

 

- Je me suis retrouvée assise là où la pente est le plus escarpée.

- C’est dans ces circonstances-là qu’elles sont le plus précieuses.

- Voici les réalisations dont je suis le plus fière.

- C’est l’année dernière que cette pièce était le mieux décorée pour Noël.

- C’est après la semaine d’examens que Brigitte fut le moins tendue.

 

 

Cependant, cette dernière règle est souvent négligée, tant dans la langue parlée que dans la langue écrite, et ce, même chez les grands auteurs. On a tendance à accorder l’article dans tous les cas lorsque le plus, le mieux et le moins déterminent un adjectif ou un participe. Il est tout de même préférable de respecter la règle dans le style soigné.

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles