Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Barbarismes lexicaux



Rénumérer

 

On utilise parfois à tort les mots rénumération et rénumérer pour rémunération et rémunérer. En effet, les formes rénumération et rénumérer n’existent pas et constituent des barbarismes.

 

 

Les mots rémunération et rémunérer viennent du latin munus, muneris « cadeau, présent », qui a donné les formes remuneratio « rémunération, récompense, reconnaissance » et remunerare « récompenser ». En français, ces mots signifient respectivement « prix d’un travail fourni ou de services rendus; somme d’argent qui y correspond, salaire » et « payer quelqu’un pour un service, un travail ».

 

Exemples :

 

- Ma tante reçoit une rémunération pour son aide. (et non : rénumération)

- Édouard a finalement trouvé un emploi très bien rémunéré. (et non : rénuméré)

- Les collaborateurs de cette revue sont tous rémunérés. (et non : rénumérés)

 

 

L’emploi fautif de rénumération, rénumérer pour rémunération, rémunérer est sans doute causé par une analogie avec les mots numéro, numérique et numéraire ou énumération et énumérer, qui viennent tous du latin numerus « nombre ». Rappelons-nous cependant que le verbe rémunérer et ses dérivés rémunérateur, rémunération, rémunératoire viennent plutôt du latin munus, muneris « cadeau, présent ».

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles