Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
Le verbe > Voix



Devoir et se devoir

 

Le verbe devoir revêt de nombreuses significations. On le trouve notamment suivi d’un nom complément direct avec les sens « avoir à payer une somme d’argent à quelqu’un » et « être redevable de quelque chose à quelqu’un ou à quelque chose ».

 

Exemples :

 

- Je te rappelle que tu me dois encore 200 dollars.

- Les enfants doivent le respect à leurs parents.

- Nous devons le succès de ce projet au professionnalisme de nos employés.

 

Ce verbe est aussi très souvent employé suivi d’un verbe à l’infinitif. Ses sens sont alors variés; il peut signifier une obligation, une nécessité, ou encore une éventualité (ou probabilité).

 

Exemples :

 

- Depuis qu’elle vit en banlieue, elle doit partir une heure plus tôt pour se rendre au travail. (obligation)

- Nous avons dû rebrousser chemin en raison du mauvais temps. (nécessité)

- À l’heure qu’il est, Lucie doit être arrivée. (probabilité)

 

 

Pour exprimer l’obligation, on rencontre aussi le verbe devoir employé à la forme pronominale : se devoir. Employé avec un nom, se devoir à signifie « obligation de se consacrer à quelqu’un ou à quelque chose ». Précédant un verbe à l’infinitif, se devoir de décrit une obligation morale, un devoir que l’on a en vertu de ses principes, de ses valeurs, de ses fonctions ou de sa mission. C’est pourquoi l’emploi de ce verbe nécessite, en principe, un sujet grammatical qui désigne ou qui sous-entend des êtres humains. Quand le sujet est un inanimé, on utilisera simplement la forme devoir. Enfin, la locution comme il se doit signifie « comme c’est l’usage, comme il le faut ».

 

Exemples :

 

- Maintenant qu’il est veuf, il se doit à ses enfants avant tout.

- Tu te dois de lui dire la vérité même si tu sais qu’il ne veut pas l’entendre.

- Nous nous devons de réussir là où nos prédécesseurs ont échoué.

- Le comité se devait de considérer objectivement toutes les propositions reçues.

- Cette question devait être étudiée sous différents angles. (et non : Cette question se devait d’être étudiée sous différents angles.)

- Tous les collègues étaient présents, comme il se doit.

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles