Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Perpétrer et perpétuer

 

Seule la prononciation rapproche les verbes perpétrer et perpétuer, dont les sens sont bien différents.

 

Perpétrer signifie « commettre un acte délictueux ». On l'utilise parfois, dans un style plus littéraire ou par plaisanterie, pour signifier simplement « accomplir ». Perpétrer est issu du latin perpetrare, qui signifiait « accomplir ».

 

Exemples :

 

- Ces terroristes ont perpétré des dizaines d'attentats.

- Ce meurtre crapuleux a été perpétré dans la nuit du 3 juillet.

- On ne peut plus laisser de tels massacres se perpétrer.

- J'ai perpétré quelques folies dans ma jeunesse.

 

 

Perpétuer signifie « faire durer éternellement ou longtemps ». À la forme pronominale, il a le sens de « durer, se maintenir ». Ce verbe a été emprunté au latin perpetuare, qui signifiait « faire continuer sans interruption ».

 

Exemples :

 

- Ce musée perpétue le souvenir des anciens combattants.

- Nos parents espèrent que nous perpétuerons cette tradition.

- Le savoir-faire de ces vignerons se perpétue de père en fils.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles