Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Problème et problématique

 

On utilise parfois à tort les noms problème et problématique. En effet, ces deux noms prêtent à confusion puisqu’ils comportent un sens commun qui est celui de « difficulté ».

 

 

Le nom problème vient du latin problema « problème, question à résoudre ». En français, ce mot désigne couramment une question d’ordre théorique ou pratique qui comporte des difficultés à résoudre ou dont la solution reste incertaine, ou encore une difficulté, un ennui. Dans le domaine scientifique, le mot problème désigne une question à résoudre par des méthodes logiques, rationnelles.

 

Exemples :

 

- L’émission a été interrompue à cause de problèmes techniques.

- La ville de Londres impose une taxe aux automobilistes dans l’espoir de réduire les problèmes de circulation.

- Cette compagnie connaît d’importants problèmes financiers.

- Le gouvernement devra trouver rapidement une solution au problème du logement.

- L’enseignant a soumis aux élèves trois problèmes d’algèbre.

 

 

Le nom problématique désigne un ensemble de problèmes qui se posent par rapport à un sujet déterminé, ou encore la science, l’art de poser les problèmes.

 

Exemples :

 

- Des chercheurs se penchent actuellement sur la problématique de l’armement en Irak.

- L’auteur s’attarde à la problématique de l’identité québécoise au XXIe siècle.

- Il faudra d’abord définir la problématique qui nous intéresse.

 

 

En résumé, un problème, c’est une question d’ordre théorique ou pratique qui est difficile à concevoir, à expliquer ou à résoudre et une problématique, c’est un ensemble de problèmes liés à un même sujet. On réservera donc l’emploi du nom problématique quand une question ou une situation soulève plusieurs problèmes.

 

Exemples :

 

- Des chercheurs étudient le problème des émissions de dioxyde de carbone et ses conséquences sur l’environnement. (Il s’agit d’un problème en particulier.)

 

- Des chercheurs étudient la problématique du réchauffement de la planète et ses conséquences sur l’environnement. (Cela implique plusieurs problèmes liés, notamment la fonte des glaces au pôle Nord, l’augmentation du nombre de séismes, les inondations, les sécheresses, l’assèchement des cours d’eau.)

 

 

Notons que certains grammairiens estiment que le mot problème est souvent employé à tort là où conviendraient davantage les noms affaire ou question.

 

Exemples : 

 

- Cet homme est un spécialiste des questions économiques. (plutôt que : des problèmes économiques)

- Cette femme est une spécialiste des affaires juridiques. (plutôt que : des problèmes juridiques)

 

 

Soulignons par ailleurs que le mot problématique, lorsqu’il est adjectif, désigne ce qui est susceptible de soulever des difficultés ou des doutes ou, plus couramment, ce qui pose problème, ce qui est difficile à faire, à obtenir.

 

Exemples :

 

- Tous s’entendent pour dire que la réussite de ce projet est problématique étant donné le budget restreint dont l’équipe dispose.

- Le patron de Paul lui a laissé entendre que son augmentation de salaire serait problématique.

- Toute l’électricité est à refaire dans cette vieille maison et les rénovations s’annoncent aussi coûteuses que problématiques.

- L’implantation d’une telle mesure est problématique.

 

 

On notera enfin l’orthographe des mots problème et problématique.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles