Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Conventionnel et traditionnel

 

On utilise parfois à tort les mots conventionnel et traditionnel. En effet, ces deux mots prêtent à confusion puisqu’ils comportent un sens commun qui est celui de « qui est conforme à quelque chose ».

 

Le mot conventionnel désigne ce qui est conforme aux conventions sociales, ce qui respecte les convenances.

 

Exemples :

 

- Dans l’autobus, le fait de céder sa place à une personne âgée est une forme de politesse conventionnelle.

- Pour le bal de fin d’études, Jean-Sébastien avait troqué ses éternels jeans contre une tenue plus conventionnelle.

 

 

Conventionnel peut aussi désigner, de manière péjorative, ce qui manque de naturel, de vérité ou d’originalité, ou encore, dans certains contextes, ce qui est trop attaché aux formes, aux règles.

 

Exemples :

 

- Ses sourires conventionnels trahissent chez lui un manque de spontanéité.

- Ce critique de théâtre a détesté cette pièce qu’il juge conventionnelle.

- Voilà une campagne publicitaire bien conventionnelle, qui ne parvient pas à attirer l’attention du consommateur.

 

 

Il faut cependant préciser qu’en ce sens, l’adjectif conventionnel est somme toute peu usité dans la langue de tous les jours (contrairement à l’adjectif anglais conventional). On lui préfère plutôt les expressions suivantes : banal, ordinaire, peu recherché, sans originalité, etc.

 

 

Par ailleurs, l’adjectif conventionnel pris au sens de « traditionnel, classique » est un anglicisme sémantique à éviter.

 

Exemples :

 

- Elle s’habille de façon très classique. (et non conventionnelle)

- Dans ce type de situation, il vaut mieux employer les méthodes classiques, éprouvées, habituelles. (et non conventionnelles)

- La grand-mère de Luisa est italienne et elle prépare les pâtes selon la méthode traditionnelle. (et non conventionnelle)

 

 

Le mot traditionnel désigne quant à lui ce qui est fondé sur la tradition, sur un long usage, ou encore ce qui est passé dans les habitudes, dans les mœurs.

 

Exemples :

 

- Cette découverte a révolutionné les conceptions traditionnelles de la physique.

- De plus en plus de gens optent pour la médecine douce plutôt que pour la médecine traditionnelle.

- Tante Hortense nous reçoit pour le traditionnel repas de Pâques.

- La culture traditionnelle autochtone renferme de grandes richesses à préserver.

 

 

En résumé, ce qui est conventionnel est conforme aux convenances et ce qui est traditionnel est transmis de génération en génération.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles