Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Compliqué et complexe

 

On utilise parfois à tort les adjectifs compliqué et complexe. En effet, ces deux mots prêtent à confusion puisqu’ils comportent un sens commun qui est celui de « difficile ».

 

L’adjectif compliqué désigne ce qui est composé d’un grand nombre d’éléments ou ce qui est difficile à comprendre, à exécuter. On dira aussi d’une personne qu’elle est compliquée si elle aime la complication, si elle manque de simplicité dans ses rapports avec les autres. L’adjectif compliqué comporte donc un sens péjoratif. Une chose est compliquée parce qu’on l’a rendue compliquée, alors qu’elle aurait pu être simple.

 

Exemples :

 

- Elle aimait déambuler dans les rues étroites et compliquées de certains quartiers parisiens.

- Il est facile de faire des promesses, mais les tenir est autrement plus compliqué.

- En Colombie, elle a dû faire des démarches compliquées pour obtenir un visa de travail.

- Nicolas adore l’algèbre; il arrive à résoudre facilement les problèmes compliqués.

- Comme il est compliqué! Je suis lasse de tous ces malentendus.

 

Le mot complexe vient du latin complexus qui signifie « fait d’éléments différents, imbriqués ». En français, ce mot désigne ce qui se compose d’éléments différents, combinés d’une manière qui n’est pas immédiatement saisissable. Une chose est complexe en soi, en raison de sa nature même, et non par la faute de quelqu’un. C’est pourquoi ce mot n’a rien de péjoratif.

 

Exemples :

 

- Ce roman est complexe : il comporte deux histoires imbriquées, racontées par différents narrateurs.

- Plusieurs entomologistes ont démontré que les fourmis évoluaient dans une société complexe.

- Le désir est quelque chose de complexe.

- Cet homme a une personnalité complexe; chaque fois que je le vois, je découvre une nouvelle facette chez lui.

 

 

En résumé, une chose compliquée est embrouillée, difficile à faire ou à comprendre parce qu’on l'a conçue comme telle, alors qu’une chose complexe comporte en soi plusieurs éléments imbriqués, ce qui peut la rendre difficile à saisir.

 

Exemples :

 

- L’amour est déjà un sentiment complexe. Alors pourquoi Isabelle s’entête-t-elle à vivre des amours compliquées qui tournent toujours au drame?

- Alexandre considère que cette règle de grammaire est compliquée et que la langue française en général est complexe.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles