Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Paronymes



Avènement et événement

 

Les noms avènement et événement, issus de la même famille de mots, présentent des sens différents. Il importe de bien les distinguer afin d’éviter la confusion.

 

Le nom avènement a d'abord le sens religieux de « venue, arrivée du Messie », attesté depuis le début du XIIIe siècle. Il est issu de l'ancien verbe avenir, qui avait notamment le sens d'« arriver ». Il signifie aussi, par extension, « accession au pouvoir souverain ». Au figuré, avènement désigne le début, l’établissement de quelque chose d’important ou, tout simplement, l’arrivée, le commencement.

 

Exemples :

 

- L'avènement du Christ divise le cours de l'histoire en deux : avant et après Jésus-Christ.

- L'avènement de Hugues Capet donna son nom à la monarchie capétienne.

- Ce politicien a annoncé l'avènement d'un nouvel ordre mondial.

- L’histoire du Québec s’est vue marquer un tournant depuis l'avènement de la Charte de la langue française.

- Depuis l'avènement de la photographie aérienne, les géographes disposent d'une source d'informations irremplaçable.

 

 

La graphie de événement ressemble beaucoup à celle d'avènement parce que ce mot a été formé au XVe siècle d'après le modèle d'avènement, à partir du verbe latin evenire « sortir, avoir un résultat, se produire ». Événement a remplacé le mot évent, dérivé du latin eventus, d'abord écrit event en ancien français, époque à laquelle ce dernier a été emprunté par l'anglais.

 

 

Le terme événement, aujourd'hui aussi écrit évènement, signifie « ce qui arrive, se produit et est digne d'attention ou a une certaine importance ». Au pluriel, le terme a, outre le sens premier, celui d'« ensemble des faits plus ou moins importants de l'actualité ». Par euphémisme, on utilise aussi le pluriel pour parler de guerres, d'insurrections, de révoltes, etc.

 

Exemples :

 

- Cette compagnie d'assurance garantit l'indemnisation de tout événement imprévisible et soudain survenu dans les lieux mentionnés dans le contrat.

- Marie a donné naissance à un joli garçon, fêtons l'événement!

- Ce film relate l'événement douloureux que fut la conscription de 1917.

- Dans ce livre, on présente une chronologie des événements politiques, artistiques et sportifs qui ont jalonné la dernière décennie.

- Les événements du 11 septembre 2001 sont passés à l'histoire.

 

L'importance d'un événement étant une donnée très relative (nommer un événement est en quelque sorte le résultat d'une interprétation des faits), il convient de préciser qu'il est tout à fait correct de faire suivre ce terme d'un adjectif tel que marquant, exceptionnel, majeur, etc.

 

 

Pour en savoir davantage sur la graphie évènement, consultez l’article Accent grave du sous-thème Rectifications de l’orthographe.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles