Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La syntaxe
Les prépositions > Préposition après un verbe



S'occuper

 

Le verbe s’occuper suivi d’un verbe à l’infinitif peut se construire avec les prépositions à ou de. Lorsqu’il signifie « consacrer son temps à, avoir pour activité », c’est la préposition à qui est de mise. Dans ce sens, on l’utilise surtout pour parler de temps libre, de loisirs.

 

Exemples :

 

- Ma sœur s’occupe à jouer du piano.

- Toute sa vie, il s’est occupé à lire et à relire les grands classiques de la littérature française.

 

 

Employé avec la préposition de, le verbe s’occuper signifie « se préoccuper de, se charger de, prendre soin de ». Il désigne une activité qui occupe davantage la pensée, un travail organisé qui peut exiger des plans, des calculs.

 

Exemples :

 

- Les vendeurs ne s’occupent pas de savoir si vous avez le moyen de payer.

- Paul s’occupe de bien gérer le budget.

 

 

Par ailleurs, avec être occupé suivi d’un infinitif, on utilise toujours la préposition à.

 

Exemples :

 

- Quand l’heure des devoirs arrive, les enfants sont toujours occupés à faire autre chose.

- Elle est toujours occupée à surveiller les autres.

 

Enfin, l’expression être occupé avec quelqu’un est critiquée; on lui préférera une autre formulation, par exemple : Il ne peut vous rencontrer immédiatement. Il est avec quelqu’un.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles