Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




La grammaire
L'adverbe



Exprès

 

L’adverbe exprès signifie « intentionnellement, à dessein, volontairement ».

 

Exemples :

 

- Nous sommes venus exprès pour vous remercier.

- Il avait composé cette chanson exprès pour elle.

- On dirait que Paul et Marie sont faits exprès pour vivre ensemble.

 

On utilise parfois dans ce sens la locution par exprès. Cette locution, qui est employée fréquemment dans la langue populaire, est aujourd’hui vieillie. Il vaut mieux l’éviter dans le style soigné et utiliser plutôt exprès, tout exprès ou expressément.

 

Exemples :

 

- Il jure qu’il n’a pas fait par exprès d’abîmer le dessin de Maxime.

- Thomas a fait tomber sa petite sœur par exprès.

- Stéphane s’est rendu par exprès au restaurant où Justine travaille.

 

On écrira plutôt :

 

- Il jure qu’il ne l’a pas fait exprès d’abîmer le dessin de Maxime.

- Thomas a fait tomber sa petite sœur tout exprès.

- Stéphane s’est rendu expressément au restaurant où Justine travaille.

 

 

Cependant, l’adverbe expressément peut aussi signifier « en termes explicites, avec insistance, formellement ». On ne peut, dans ce cas, le remplacer par l’adverbe exprès.

 

Exemple :

 

- Je désire connaître la vérité. Je vous la demande expressément.

 

 

Il ne faut pas confondre l’adverbe exprès et l’adjectif exprès, dont le -s final se prononce. Pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez consulter les articles Exprès et express et Mode d'acheminement.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles