Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Altérations d'expressions figées



Mettre au pied du mur

 

L’expression mettre au pied du mur signifie « mettre dans une situation à laquelle il est impossible d’échapper ». Le verbe acculer a, quant à lui, le sens propre de « pousser dans un lieu où il est impossible de reculer, de s’enfuir » et le sens figuré de « contraindre, mettre dans l’impossibilité de se soustraire à une action, une décision, un geste, etc. ». Dans la même famille que ce verbe, on trouve notamment les mots cul, culotte et reculer.

 

Exemples :

 

- Le lutteur a acculé son adversaire dans le coin du ring.

- Accusé de proxénétisme, le directeur de l’école est acculé à la démission.

- Françoise l’a mis au pied du mur : soit qu’il mette un terme à sa liaison, soit qu’il ne le fasse pas et elle demande alors le divorce.

 

On aura compris que mettre au pied du mur, c’est acculer. Ainsi, la formulation acculer au pied du mur est un pléonasme. Notons par ailleurs que l’expression être au pied du mur se dit correctement de la personne qu’on met dans la situation décrite précédemment.

 

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles