Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Impropriétés



Transiger

 

Transiger signifie « faire des concessions réciproques pour parvenir à un accord ». Il a aussi le sens de « faire des compromis, renoncer à une partie de ses exigences relativement à quelque chose ». On transige généralement avec quelqu’un sur ou à propos de quelque chose. Au figuré, on peut transiger avec sa conscience, l’honneur, etc. On n’agit alors pas selon ce que ses valeurs commanderaient, par faiblesse ou en invoquant des motifs peu valables. C’est le sens attesté le plus répandu de ce mot et il a une connotation morale péjorative. Dans la même famille que transiger, on trouve notamment l’adjectif intransigeant, qui signifie « qui ne fait pas de concessions, de compromis ».

 

Exemples :

 

- La grève durera tant que les employeurs et les employés refuseront de transiger.

- Très autoritaire, Philippe ne transige jamais sur le respect qui lui est dû.

- Même l’homme le plus honnête transige parfois avec ses principes.

 

L’utilisation de transiger dans les sens de « traiter » ou de « faire des affaires » ainsi que l’emploi de se transiger pour « coter » donnent lieu à des impropriétés. Ces usages sont pourtant très fréquents. Ils s’expliquent par le fait qu’on associe spontanément les définitions du verbe à celles du substantif qui y correspond – dans le cas présent transaction –, alors que l’évolution sémantique de ces mots n’est pas toujours la même. Transaction et transiger sont, à l’origine, des termes de droit et, dans ce domaine, conclure une transaction (mettre fin à une contestation ou la prévenir en réglant les questions litigieuses par des concessions réciproques) revient à transiger. On a ensuite donné à transaction le sens général mais peu usité de « compromis », qui concorde avec les sens propre et figuré de transiger. Transaction a finalement reçu en économie le sens d’« opération commerciale ou boursière ». Cependant, le sens correspondant, qui serait celui de « faire une ou des transactions », n’a pas été attribué à transiger… peut-être parce que la connotation péjorative qu’il revêt souvent a limité les possibilités d’extension des sens de ce verbe.

 

Exemples :

 

- Lorsque nous avons acheté la maison, nous avons traité (et non : avons transigé) directement avec le propriétaire.

- Les investisseurs peuvent-ils vraiment faire des affaires (et non : transiger) au moyen des technologies de l’information en toute sécurité?

- Les actions de certaines compagnies prometteuses cotent (et non : se transigent) plusieurs fois leur valeur réelle.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles