Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




Le vocabulaire
Nuances sémantiques



Compléter et achever

 

On utilise parfois à tort les mots compléter et achever. En effet, ces deux mots prêtent à confusion puisqu’ils comportent un sens commun qui est celui de « finir, terminer ».

 

Le mot compléter signifie « rendre complet en ajoutant ce qui manque » et, au sens figuré, « rendre achevé, parfait, porter à la perfection en comblant les lacunes, les insuffisances ».

 

Exemples :

 

- Ces cinquante dollars complètent la somme que je te devais.

- Cette toile de Riopelle complète la collection du musée.

- Le fromage au lait cru complète bien notre repas.

- Gabrielle est allée étudier en Angleterre pour compléter sa formation en art dramatique.

 

 

Le mot achever signifie « terminer ce qui est commencé; finir, conduire à son terme, en faisant ce qui reste à faire; mettre la dernière main pour perfectionner ».

 

Exemples :

 

- Quand nous sommes entrés, le pâtissier achevait de préparer les profiteroles.

- Encore quelques coups de pinceau et la peintre aura achevé sa toile.

- Heureusement, nous avons achevé la mise en page du document à temps; nous pouvons maintenant l’envoyer au service d’impression.

 

 

En résumé, compléter, c’est rendre complet et achever, c’est terminer, mettre la dernière main à une chose qui est alors considérée comme parfaite ou accomplie.

 

Ainsi, on emploiera davantage le verbe compléter dans les expressions suivantes : compléter une quantité, une somme, une collection, un mobilier, un ouvrage; compléter une information, sa formation.

 

Notons cependant que, dans certains contextes, le verbe achever est interchangeable avec le verbe compléter.

 

Exemples :

 

- Furieuse, elle commença à lui lancer des insultes à la figure puis, voyant que les passants les regardaient, elle n’osa pas achever (ou compléter) sa pensée.

- Anne et Philippe marchaient ensemble le long du rivage et un admirable coucher de soleil complétait (ou achevait) le tableau.

 

 

Enfin, on peut aussi utiliser le verbe terminer.

 

Exemple :

 

- Mon fils a terminé ses études à l’université.

 

 

Pour en savoir davantage sur le verbe compléter, vous pouvez consulter, sous le thème des anglicismes sémantiques, l’article Compléter.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles