Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Homophones lexicaux



Tribu et tribut

 

Tribu et tribut sont des homophones, c’est-à-dire des mots de même prononciation mais n’ayant pas le même sens.

 

Tribu est un nom féminin qui désigne un groupe fondé sur une parenté ethnique, familiale ou autre. Dans un sens figuré et parfois péjoratif, tribu peut aussi désigner un grand groupe de personnes ou une famille nombreuse.

 

Exemples :

 

- On a trouvé une tribu inconnue en Amazonie.

- Les fondateurs des douze tribus d’Israël sont les fils de Jacob.

- La tribu est arrivée : mon oncle, ma tante et leurs dix enfants sont chez moi.

 

Des mots tels que tribal et tribalisme sont des dérivés de tribu. D’autres, tels tribun, tribunal et tribune, partagent des origines communes avec ce mot.

 

 

Tribut est un nom masculin qui désigne une contribution forcée faite à une autorité ou à un vainqueur. Tribut peut aussi désigner un sacrifice, un hommage moral. On trouve tribut dans quelques locutions : le tribut du sang, payer (son) tribut à la nature. Tributaire est un dérivé de tribut.

 

Exemples :

 

- Les envahisseurs exigèrent un tribut horrible au peuple.

- Le tribut du vassal était d’abord de respecter son seigneur.

- Le tribut de sa nouvelle gloire, c’est qu’il n’a plus de vie privée.

- Mon grand-père a dû payer le tribut du sang en participant à la guerre.

- Il a payé son tribut à la nature : il est mort hier.

 



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : septembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles