Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Homophones lexicaux



Soi, soit et soie

 

Soi, soit et soie sont des homophones, c’est-à-dire des mots de même prononciation mais n’ayant pas le même sens.

 

Soi est un pronom personnel réfléchi désignant la troisième personne du singulier. Sa forme renforcée est soi-même. Soi apparaît dans quelques expressions, dont cela va de soi, en soi, prendre sur soi, etc. Quelques mots composés ont été créés à partir de soi : chez-soi, pour-soi, quant-à-soi, soi-disant.

 

Exemples :

 

- Il a appris qu’il est malsain de n’aimer que soi.

- Une telle situation exige une immense confiance en soi.

- Comment émerger de soi-même? était le sujet de cette conférence.

- Il va de soi qu’il faut donner un pourboire au guide.

- Quel plaisir de retrouver son chez-soi après une si longue absence.

 

Soi est parfois employé comme nom masculin invariable. Il désigne alors la personnalité de quelqu’un, sa conscience ou, en psychanalyse, ses pulsions inconscientes.

 

Exemples :

 

- Le soi ne s’oppose pas au corps, il lui donne la conscience de sa propre existence.

- Les pulsions qui émergent du soi ne respectent pas toujours les tabous culturels.

 

 

Soit est conjonction ou adverbe. Comme conjonction, soit peut présenter une alternative ou une hypothèse. Dans certains contextes, soit peut introduire une explication; on peut alors le remplacer par c’est-à-dire ou par étant donné. Soit apparaît aussi dans la locution un tant soit peu.

 

Exemples :

 

- Il nous surprenait par sa vitalité : soit il avait renoncé à l’alcool, soit il faisait enfin attention à sa santé.

- Soit que j’aie été trop épuisé, soit que j’aie trop bu, il m’était impossible de conduire ma voiture.

- Ce divan vaut un peu plus de 2000 dollars, soit environ 1200 euros.

- S’il avait été un tant soit peu prudent, jamais un tel accident ne serait arrivé.

 

 

Soit est aussi un adverbe d’affirmation. Il est alors l’équivalent d’un oui affaibli, marquant ainsi une certaine concession. Dans cet emploi, le t final de soit est prononcé.

 

Exemple :

 

- Soit, je peux admettre les causes de son congédiement, mais vous le lui annoncerez vous-même.

 

 

Soie est un nom féminin qui désigne le fil brillant sécrété par le ver à soie et utilisé comme matière textile. Soie peut aussi désigner le poil des porcs. Des mots tels que soierie, soyeux ou soyeuse sont des dérivés de soie.

 

Exemples :

 

- Elle était arrivée habillée de soie de la tête aux pieds.

- Seule une bonne brosse de soie pouvait faire l’affaire.

 

Pour en savoir davantage, vous pouvez consulter les articles Soit et Soit ou soient.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles