Site de l'Office québécois de la langue française
Bandeau et barre de navigation Page d'accueil Plan du site Commentaires Coordonnées English section Portail du gouvernement du Québec
 

 

Recherche
 

Index alphabétique  Index thématique




L'orthographe
Homophones lexicaux



Prémisse et prémices

 

Prémisse et prémices sont des homophones, c’est-à-dire des mots de même prononciation mais n’ayant pas le même sens.

 

Prémices est un nom féminin toujours employé au pluriel. Il désigne le début, le commencement de quelque chose. Il est parfois aussi utilisé pour désigner, dans l’Antiquité, les premiers produits de la terre, du bétail, destinés à être offerts aux dieux.

 

Exemples :

 

- Les prémices du printemps se firent sentir dans la tiédeur du temps.

- Ce laisser-aller constant annonçait les prémices de la catastrophe.

- Un anthropologue a découvert que dans certaines campagnes italiennes l’on offrait encore les prémices aux dieux.

 

 

Prémisse est un nom féminin qui désigne une proposition faite au début d’un exposé, dont on déduira des conséquences ou des conclusions. Dans le domaine de la logique, la prémisse constitue chacune des deux premières propositions d’un syllogisme.

 

Exemples :

 

- Dès le début de son discours, j’étais en désaccord avec ses prémisses.

- Il accumulait les prémisses sans jamais conclure ses syllogismes.



Haut
Date de la dernière mise à jour de la BDL : novembre 2017

Accès à l’information - Politique de confidentialité
Québec

© Gouvernement du Québec, 2002

Aide à la recherche Présentation de la BDL Foire aux questions Liste des articles